Les médias appelés à s’impliquer dans la lutte contre le tribalisme en RDC

0
870

Kinshasa, 10 novembre 2020 (ACP).- La présidente de l’Association congolaise des femmes Journalistes de la presse écrite (ACOFEPE) ACOFEPE, Grâce Ngyke Kangundu a invité, lundi, les médias à s’impliquer dans la lutte contre le tribalisme en RDC lors de la 3ième édition de la tribune d’expression populaire(TEP), dans le but de dénoncer les actes qui fragilisent le développement du pays.

Organisée à Kinshasa dans la salle polyvalente Frère Henry Carolus, dans l’enceinte du Centre de rééducation pour handicapés physiques sur Huileries dans la commune de la Gombe, cette tribune d’expression populaire axée sur le thème «Démocratie et Consolidation de l’identité nationale», vise le renforcement des capacités des médias à plaider en faveur d’un environnement plus favorable à la démocratie et au développement.

De ce thème général  trois sous-thèmes ont  été abordés notamment la  «Gestion publique et lutte contre le tribalisme» par la présidente Nationale du parti politique, la Ligue des Démocrates Congolais (LIDEC), Angèle Makombo N’Tumba; la «Promotion d’une citoyenneté supraethnique: rôle de la femme» par la présidente du Mouvement des Initiatives des Femmes pour la Démocratie et le Développement (MIFED – Congo), Sylvie Elenge Nyembo et le « bien-vivre ensemble congolais: mythe ou réalité aujourd’hui?» par le Professeur Georges – Jérémie Wawa Mozanimu.

A cette occasion, Mme Angèle Makombo  a qualifié le tribalisme comme étant «un véritable fléau» pour la démocratie et pour le développement en affirmant que le tribalisme s’accentue avec la pauvreté. Elle a fait remarquer que les conséquences du tribalisme sont gravissimes aussi bien au  pays  que sur le continent.

Démontrant avec des exemples du tribalisme puisés au sein de la communauté, cette ancienne conseillère politique principale chargée des questions africaines de Kofi Annan d’abord, et de Ban Ki-moon a  appelé à la responsabilité collective, car la lutte contre le tribalisme devrait impliquer, toutes les couches de la population congolaise.

Aux professionnels des médias, Mme Makombo a recommandé, au  lieu et place d’«un plaidoyer vague», de mener plutôt des enquêtes journalistiques afin de dénoncer, chiffres à l’appui, des cas de tribalisme dans les cabinets ministériels notamment.

De son côté Mme Sylvie Elenge-Nyembo, a  tiré la sonnette d’alarme sur ce qu’elle appelle «l’ethnicisassions du pouvoir politique» en RDC, et la scène politique congolaise lui a offert des exemples à profusion. Cependant, elle s’est dite «gênée» à l’idée que le sous-thème n’insistait que sur le rôle de la femme dans la promotion d’une citoyenneté supra ethnique, alors que celle-ci devrait impliquer tout le monde sans distinction de sexes.

Ainsi, dans cette entreprise collective visant à bannir le tribalisme, cette co-fondatrice, dès la fin des années 1980, de l’Association Zaïroise des Droits de l’Homme (AZADHO) estime que les médias ont le rôle de premier plan à jouer, en bannissant par exemple des termes stigmatisant l’une ou l’autre tribu du pays. Elle a, à cet effet proposé trois termes-clés dans la promotion de la citoyenneté supra ethnique, à savoir le  civisme, la civilité et la solidarité.

Le Pr. Georges  Jérémie Wawa Mozanimu  a soutenu pour sa part  que le bien-vivre ensemble est loin d’être un mythe, contrairement aux apparences et autres clichés répandus à travers le discours de certains leaders politiques. Il en veut pour preuve l’élan national, patriotique sans relent tribaliste autour de onze national, les Léopards… «Qui identifie un joueur à partir de sa province d’origine?», s’est-il interrogé. Autant pour les stars de la musique congolaise… Le cas d’Innocent Balume, alias Innoss B aujourd’hui adopté et adulé par les Kinois, l’illustre bien.

Ce professeur des sciences de l’information  et de la communication a alors attiré l’attention de l’assistance sur un fait désormais récurrent dans les assemblées provinciales de l’arrière-pays où ceux qui ont voté hier pour leurs frères, découvrent plus tard que ceux-ci sont incompétents et ne sont pas solidaires. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd