Suspension jusqu’à nouvel ordre des combats de boxe professionnels au Kasaï Oriental

0
378

Mbuji-Mayi, 10 novembre 2020 (ACP).- Le chef de division des Sports et loisirs, Médard Kashala, a suspendu jusqu’à nouvel ordre l’organisation des combats de boxe professionnels sur toute l’étendue de la province du Kasaï Oriental, selon sa correspondance adressée à la Ligue provinciale de boxe du Kasaï Oriental (LIBOKOR).

Le chef de division, qui l’a signifié dans une décision, justifie cette suspension par des abus récurrents constatés dans le chef des organisateurs des dits combats dont la vente des billets est opérée souvent en l’absence de ceux-ci sur le lieu de la manifestation, violant de ce fait les clauses contractuelles convenues avec les pugilistes.

Le chef de division cite à titre exemplatif le combat avorté qui devait mettre aux prises, le 18 octobre dernier au stade Tshikisha, à Mbuji-Mayi, les deux ténors de cette discipline au Kasaï Oriental, Kalonji Mufika et Mpoyi Mundankulu. Et pourtant, les spectateurs, billets d’accès en main, ont répondu présents sans le combat puisse avoir lieu. Les organisateurs ayant brillé par leur absence n’ont même pas eu l’élégance de s’excuser auprès des milliers des sportifs qui s’étaient déplacés au stade.

Médard Kashala recommande aux initiateurs la réparation du préjudice causé en remboursant les frais payés par les spectateurs sinon organiser un autre combat sans en exiger un autre droit d’accès, promettant de saisir la justice pour obtenir réparation au cas où rien n’est fait.

La décision de la division des Sports, fait-on savoir, ne concerne pas le championnat urbain auquel doivent prendre part les équipes de l’Entente urbaine de boxe de Mbuji-Mayi (EUBOMBU). ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd