Gentiny Ngobila lance l’application « Hoja » pour la sécurité et la fiabilité du transport en commun à Kinshasa

0
653

Kinshasa, 11 novembre 2020 (ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a procédé, mardi, au lancement de l’application « Hoja », conçue pour la  sécurité et la fiabilisation du transport en commun dans la ville de Kinshasa, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au Musée national de la RDC (MNRDC).

Selon l’autorité provinciale, cette application d’une importance capitale vient révolutionner le secteur de transport en contribuant dans la sécurité sociale de la population, au regard du taux élevé de la criminalité et d’enlèvements des femmes et des jeunes filles devenus monnaie courante dans la capitale.

Il a, à cet effet, expérimenté en premier l’efficacité de cette application en la téléchargeant dans son téléphone. Ainsi, après avoir introduit le numéro du premier taxi initialement enregistré, un numéro ayant un  code QR, il reçoit les informations liées au chauffeur et au véhicule.

Pour l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, l’originalité de cette innovation vise à sécuriser et à améliorer conformément à la vision du chef de l’exécutif provincial à travers l’opération « Kinshasa-bopeto » axée sur l’assainissement et le changement des mentalités

La contribution décisive au dynamisme de l’écosystème du numérique en RDC, lequel a besoin de se développer à grands pas, a-t-il dit, ajoutant que le partenariat exemplaire entre le public et le privé. « Il s’agit ici d’un mariage tout à fait original entre le gouvernorat de Kinshasa et une entreprise privée », a dit le diplomate français.

De son coté, le ministre provincial des Transports, Jean Amusu Mbokoso, a fait savoir qu’il s’agit de la  sécurité de la population à partir d’un téléphone portable. « Non seulement, on peut être en  mesure d’identifier le chauffeur du taxi par l’immatriculation de son véhicule mais aussi pouvoir alerter  en cas d’insécurité », a-t-il souligné, ajoutant que le Kinois sera, désormais, en  mesure d’auto-vérifier son taxi avant de monter à bord, mais cette auto vérification ne sera possible qu’après l’identification de tous les taxis opérant à Kinshasa.

Voilà qui implique l’accompagnement de l’entreprise « Hoja » par la ville de Kinshasa à travers son ministère provincial des Transports. D’où, l’intérêt pour les propriétaires des véhicules affectés au transport en commun de faire identifier leurs engins roulants pour contribuer à  la révolution de ce secteur et pour la sécurisation de leurs biens et des clients.

« Hoja » est une recommandation du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, au gouverneur de la ville de Kinshasa  après avoir découvert ces deux jeunes compatriotes congolais dans une de ses  tournées en France.

ACP/ODM/KJI