Syrie : le président impute aux sanctions occidentales les hésitations des réfugiés à revenir

0
585

Kinshasa, 11 novembre 2020 (ACP).- Le président syrien Bachar el-Assad a estimé mercredi que les sanctions des pays occidentaux sont la « raison principale » des hésitations des réfugiés syriens à revenir au pays, ont rapporté les agences internationales de presse reçues le même jour à Kinshasa.

Lors de l’ouverture de la conférence internationale organisée à Damas sur le retour des réfugiés, il a estimé que les sanctions des Etats-Unis et de leurs alliés entravaient les efforts de son gouvernement pour réhabiliter les infrastructures dans les zones détruites par une guerre qui dure depuis plus de neuf ans.

Dans un discours diffusé par vidéo, M. Assad a jugé que ces sanctions et le siège économique dont est victime son pays sont une « raison principale des hésitations de beaucoup d’entre eux (réfugiés) à retourner dans leurs régions et villages ».

« Nous travaillons encore dur aujourd’hui pour le retour de chaque réfugié désireux de rentrer et contribuer à la reconstruction de son pays. Cependant, les obstacles sont importants en plus des pressions auxquelles sont confrontés les réfugiés syriens à l’étranger pour les empêcher de rentrer », a-t-il noté. ACP/ODM/KJI