La coalition FCC-CACH a toutes les raisons de continuer à exister, selon André-Alain Atundu

0
410

Kinshasa, 12 novembre 2020 (ACP).- La coalition Front commun pour le Congo-Cap pour le changement (FCC-CACH) a toutes les raisons de continuer à exister pour assurer la bonne gouvernance de gestion paisible, a déclaré le cadre du FCC André-Alain Atundu Liongo, au cours d’une conférence de presse tenue jeudi à Kinshasa.

«Comme le Président Kabila, je persiste à croire que la coalition a toutes les raisons de continuer à exister», a affirmé Atundu Liongo, soulignant que la décision prise par le Président honoraire de ne pas briguer un 3ème mandat est une portée sociale et politique au sein de l’opinion.

Selon lui, cette coalition est bénéfique pour assurer l’intégrité territoriale et la paix sociale au pays, avant d’indiqué que sa famille politique soutient la bonne gouvernance du Chef de l’Etat, précisant que les deux forces au pouvoir doivent honorer leur engagement vis-à-vis du peuple.

«Ainsi, la reconnaissance de la nécessité de préserver l’accord de coalition, loin d’être un signe de faiblesse ou un aveu d’impuissance, a-t-il laissé entendre, procède plutôt de la conscience aigüe de l’intérêt majeur de notre peuple et de notre démocratie chancelante».

Transformer le Conseil supérieur de la magistrature en Conseil supérieur de la justice

Par ailleurs, il a proposé la transformation du Conseil supérieur de la magistrature en Conseil supérieur de la justice pour y inclure l’œil du peuple par l’incorporation de la société civile afin d’éviter l’impression dangereuse dans le chef du juge, d’une liberté sans limite et sans contrôle.

«Il y a donc intérêt à préserver le juge de toute pression inconsidérée de quelque nature que ce soit pour lui permettre de jouer en toute sérénité intellectuelle et en pleine conscience morale son rôle», a fait savoir  Atundu Liongo,  expliquant que la démocratie est caractérisée par un contrôle croisé et réciproque des pouvoirs judiciaire, exécutif et législatif. ACP/Zng/Awa