L’Union Européenne dévoile ses plans pour une Union de la santé

0
240

Kinshasa, 12 novembre 2020 (ACP).- La Commission européenne a dévoilé mercredi ses plans pour une « Union européenne de la santé », afin que l’Union européenne (UE) soit mieux équipée pour faire face aux crises sanitaires comme la pandémie actuelle de COVID-19, ont rapporté jeudi des médias étrangers.

Selon ces sources, les responsables de l’UE ont admis que le bloc avait fait preuve d’un manque de préparation et de coordination au début de la pandémie au printemps.

La présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, a en conséquence proposé de tirer les leçons de cet échec et de créer une « Union de la santé » durant son discours sur l’état de l’Union au mois de septembre dernier.

« La pandémie de coronavirus a mis en évidence la nécessité d’une meilleure coordination au sein de l’UE, de systèmes de santé plus résilients et d’une meilleure préparation aux futures crises », a déclaré Mme Von der Leyen dans un communiqué. Les nouvelles propositions qui ont été avancées visent à permettre des soins de haute qualité et une meilleure gestion des urgences sanitaires, a-t-elle ajouté.

Elles se concentrent notamment sur la refonte du cadre juridique actuel pour mieux gérer les menaces transfrontalières graves en matière de santé, ainsi que sur le renforcement du rôle de préparation et de réponse aux crises des principales agences de l’UE, comme le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments (EMA). Ce nouveau cadre permettra de créer un système de surveillance moderne et intelligent au niveau de l’UE, tandis que les Etats membres devront quant à eux publier davantage de données de santé publique.

Les 27 membres du bloc seront également en mesure de déclarer une situation d’urgence au niveau de l’UE, et d’activer des mécanismes de réponse collectifs comme une gestion commune des stocks et des achats, a expliqué la Commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides.

L’ECDC pourra mobiliser et déployer un groupe de travail sur la santé afin d’assister les Etats membres dans leur réponse sanitaire. Il contribuera également à la création d’un réseau de laboratoires de référence de l’UE.

L’EMA aura quant à elle pour mission de surveiller et d’atténuer les risques de pénurie de fournitures médicales critiques, ou encore de coordonner les études visant à surveiller l’efficacité et la sécurité des vaccins.

Une proposition sur la création d’une Autorité pour la réaction aux urgences sanitaires (Health Emergency Response Authority – HERA) sera officiellement présentée d’ici 2021. « Cette initiative a le potentiel d’être révolutionnaire pour notre préparation stratégique, notre capacité à anticiper les menaces et le renforcement de notre réponse commune au sein de l’UE », a déclaré Mme Kyriakides. ACP/Zng/Awa