Le commandant  du Corps PPN s’insurge contre la spoliation du parc de la vallée de la N’sele

0
201

Kinshasa, 13 novembre 2020 (ACP).- Le commandant du Corps de protection des Parcs nationaux et des aires protégées apparentés (Corps PPN),  le général-major Albert Massi Bamba, s’insurge contre la spoliation du site du parc de la vallée de la N’sele, situé à Kinshasa, au cours de l’entretien vendredi avec l’ACP.

Le général-major a fait ce constat à l’issue de la visite qu’il a effectuée en début de la semaine dans ce site afin de se rendre compte de la situation et de confronter la réalité par rapport à la correspondance lui adressée par le directeur général de l’ICNN, l’informant que le site  du Parc de N’sele fait l’objet de spoliation au niveau de la nouvelle Kidombo. Selon le général, des tierces personnes se sont permises d’abattre des arbres dans cet espace sans l’autorisation de la tutelle ni des responsables de l’ICNN qui a la responsabilité de gestion des Parcs nationaux.

Le commandant du Corps PPN a sollicité à l’occasion, l’intervention du gouvernement congolais à travers le ministère des Affaires foncières pour obtenir le titre foncier, document devant sécuriser cet espace. Il s’est indigné en outre de constater que ces tierces disposent des documents leur permettant d’exécuter des travaux de lotissement leurs accordés par les agents cupides de services de l’Etat des titres fonciers. Il a invité le gouvernement à prendre de décisions pour sanctionner ces gens.

Le Parc de la vallée de la N’sele pouvant aujourd’hui  jouer un rôle  de  secteur pour booster l’économie nationale, est le premier de ce genre en République démocratique du Congo. Actuellement sous d’autres cieux, les parcs constituent une source des recettes pour le gouvernement.

Le général Massi a fait savoir que ce parc, le premier de ce genre dans la République démocratique du Congo, a été développé afin de booster le secteur économique du tourisme en RDC, avec comme objectif de faire du parc une référence pour la conservation de la biodiversité au Congo ainsi que pour l’utilisation d’énergie renouvelable et du développement durable. Il a rappelé la mission du Corps PPN qui est d’améliorer les poursuites judiciaires des présumés auteurs des crimes contre la faune en RDC. La RDC est l’un des pays du Bassin du Congo dont la diversité écologique est l’une des meilleures de la région en raison de sa superficie et d’innombrables ressources fauniques, floristiques et halieutiques qui la composent. ACP/ODM/Nig