Le FCSA consolide la solidarité et l’amitié sino-africaines, selon le ministre des Affaires étrangères chinois

0
242

Kinshasa, 13.nov.2020 (ACP).- Le ministre des Affaires étrangères et conseiller d’Etat de la République populaire de Chine, Wang Yi a déclaré que le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) a consolidé considérablement la solidarité et l’amitié sino-africaines en 20 ans, renseigne un communiqué de l’ambassade de Chine parvenu vendredi, à l’ACP.

Wang Yi  a indiqué que dans la grande famille sino-africaine, tous les membres, malgré leur taille et leur niveau de développement, sont des frères qui se respectent mutuellement et qui se traitent sur un même pied d’égalité.

Le ministre des Affaires étrangères chinois a fait savoir que la Chine et l’Afrique ont poursuivi les liens d’amitié profonde tissés dans la lutte pour la libération nationale et se sont prêté mutuellement un ferme soutien sur les questions touchant aux intérêts vitaux et préoccupations majeures de part et d’autre.

«Nous avons porté haut levé l’étendard du multilatéralisme, de la justice et de l’équité. Ensemble, nous avons renforcé la place et l’influence des pays en développement dans le monde et préservé les intérêts globaux des pays en développement», a-t-il dit.

Le commerce sino-africain s’est établi à 208,7 milliards de dollars Us en 2019

En outre, le chef de la diplomatie chinoise a révélé qu’en 20 ans, le FCSA a contribué considérablement au développement commun de la Chine et de l’Afrique.

En 2019, le commerce sino-africain s’est établi à 208,7 milliards de dollars américains et le stock des investissements directs chinois en Afrique a atteint 49,1 milliards de dollars Us, respectivement 20 fois et 100 fois plus important qu’il y a 20 ans.

Les deux parties ont élaboré ensemble les «dix programmes de coopération » et les «huit initiatives majeures», a affirmé le ministre chinois, avant d’ajouter que la Chine a aidé l’Afrique à les mettre en œuvre, notamment en construisant sur le continent africain des dizaines de zones de coopération économique et commerciale sino-africaines et de parcs industriels, plus de 6.000 kilomètres de chemins de fer, plus de 6.000 kilomètres de routes, près de 20 ports, plus de 80 installations de production d’électricité de grande taille, plus de 130 établissements sanitaires, 45 stades et plus de 170 établissements scolaires, a-t-il ajouté .

Wang Yi a précisé que toutes ces constructions sont à l’origine des changements tangibles dans le développement économique et social en Afrique. Des projets incarnant le « rêve séculaire » des pays africains tels que le Centre de conférence de l’Union africaine (UA), la ligne ferroviaire Mombasa-Nairobi et le pont Maputo-Catembe ont été accomplis les uns après les autres, traduisant par excellence l’engagement sino-africain pour le développement commun.

Le FCSA resserre considérablement les liens d’amitié entre les peuples chinois et africains

Par ailleurs, Wang Yi a fait remarquer qu’en 20 ans le FCSA a resserré considérablement les liens d’amitié entre les peuples chinois et africains signalant que la Chine a fourni au total environ 120.000 bourses gouvernementales aux pays africains et créé 61 Instituts Confucius et 44 Classes Confucius en partenariat avec 46 pays africains.

Selon lui, la Chine a envoyé dans 48 pays africains 21.000 professionnels de santé qui ont prodigué des soins à environ 220 millions de personnes. En 2014, lorsque l’Afrique de l’Ouest était frappée par l’épidémie d’Ebola, plus de 1.000 médecins et infirmiers chinois sont partis prêter secours aux peuples touchés au mépris des dangers, a-t-il déclaré.

En juin dernier, le Président Xi Jinping et des dirigeants africains ont organisé un sommet extraordinaire contre la COVID-19 et envoyé un fort message de solidarité face au virus, a-t-il renseigné, avant de soutenir que l’amitié sino-africaine s’est avérée toujours plus puissante et plus solide aux travers de tous ces combats qu’ils ont menés et de toutes ces épreuves qu’ils ont surmontées ensemble.

Les défis à relever pour réaliser un développement innovant du FCSA

Le ministre des Affaires étrangères de la République populaire  de Chine a énuméré les défis à relever pour réaliser un développement innovant du FCSA. Il s’agit du renforcement de la solidarité entre les deux parties, pour construire une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide : les deux parties doivent surmonter les épreuves pour construire une communauté de santé Chine-Afrique pour tous ; elles doivent mener une coopération gagnant-gagnant pour construire une communauté de développement Chine-Afrique ; enfin, la Chine et l’Afrique doivent assumer leurs responsabilités pour construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

La Chine et l’Afrique, a-t-il souligné, sont l’une comme l’autre fermées défenseurs du multilatéralisme et forces majeures pour la paix et le développement dans le monde.

«Elles doivent assumer les responsabilités historiques et défendre fermement le rôle central de l’ONU dans les affaires mondiales et multilatérales, les normes fondamentales régissant les relations internationales ainsi que le multilatéralisme, l’équité et la justice», a martelé le ministre chinois.

Pour Wang Yi, la Chine et l’Afrique doivent répondre ensemble aux défis planétaires et participer ensemble à la gouvernance mondiale pour faire évoluer l’ordre international dans un sens plus juste et plus raisonnable et contribuer à l’avènement d’un monde propre et beau, de paix durable, de sécurité globale, de prospérité commune, d’ouverture et d’inclusion. ACP/ ODM/Nig