Le gouvernement indemnise chaque victime des guerres de Kisangani avec un montant de 3.000 USD

0
414

Kinshasa, 13 novembre 2020 (ACP).- Le gouvernement a matérialisé son engagement  d’indemniser les victimes des guerres de Kisangani dans la province de la Tshopo en remettant jeudi à chacun de leurs représentants présents à Kinshasa 3.000 dollars américains, en plus des titres de voyage devant leur permettre de retourner à domicile après dix mois de séjour dans la capitale pour faire entendre leur voix, a-t-on appris vendredi du ministre des Droits Humains.

M. André Lite, qui a patronné l’opération, a fait savoir à ces onze représentants qui ont fait le déplacement de Kinshasa, y compris une fille de treize ans accompagnée de sa maman ayant reçu 2.000 dollars américains, que chaque victime bénéficiera personnellement de cette indemnisation. Il s’est dit heureux que cette promesse soit réalisée.

Le porte-parole de ces représentants, Bernard Kalumbula, chef de cette délégation, a promis de faire la restitution de ce qui s’est passé à ses collègues restés à Kisangani.

Ces guerres s’étaient déroulées entre 1999 et 2002 à Kisangani, lors de son occupation par les rebelles du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) et du Mouvement de libération du Congo (MLC). La ville avait été bombardée et des massacres y avaient été perpétrés.

Aussi, faut-il ajouter, des troupes rwandaises et ougandaises s’étaient affrontées du 5 au 10 juin 2000 pendant six jours de combats intenses, lors de la « guerre de six jours », ayant causé environ mille morts et trois mille blessés.

Des combats avaient sinistré une grande partie de la ville de Kisangani, faisant plusieurs victimes parmi lesquelles des  handicapés et des  orphelins.ACP/ODM/Nig