Mali : la Force Barkhane revendique la mort d’un «chef djihadiste»

0
348

Kinshasa, 13 novembre 2020 (ACP).- La France a annoncé vendredi la neutralisation de Bah Ag Moussa, décrit comme le « chef militaire » du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à la mouvance Al Qaida au Sahel, ont rapporté le même jour les médias internationaux.

Selon l’Etat-major français, des militaires ont tenté d’intercepter un pick-up contenant cinq personnes à environ 100 Km de Menaka, dans le nord-est du pays. Les cinq occupants de la voiture ont été tués lors d’un échange de tirs de mitrailleuses.

Considéré comme un leader historique de la contestation touareg, Bah Ag Moussa serait responsable de plusieurs attaques contre les forces maliennes et internationales en juillet 2016 et mars 2019. Son nom revenait avec insistance dans plusieurs attaques en 2020. ACP/ODM/Nig