Lancement à Matadi de la chambre de commerce et d’industrie du Kongo Central

0
584

Matadi,15 novembre 2020 (ACP).- Le ministre provincial des Finances du Kongo Central, Pierre Kabangu Nsalambi a, au nom du gouverneur de province Atou Matubuana Nkuluki, lancé, vendredi à l’hôtel Vivi Palace à Matadi, la Chambre de commerce et d’industrie du Kongo Central (CCI/KC), en présence du président de l’Assemblée provinciale, Jean-Claude Mvuemba et des partenaires.

Le ministre provincial des Finances a brossé,  dans son mot de circonstance, la situation économique du Kongo Central qui, a-t-il noté, est une province essentiellement à vocation agricole et minière, diversifiée du point de vue économique, qui exploite le pétrole et regorge des centrales hydroélectriques.

Pierre Kabangu a aussi noté que la province abrite plusieurs cimenteries, citant la Cimenterie de Lukala (CILU), la Cimenterie nationales (CINAT), la Cimenterie Kongo (CIMKO) et PPC/Barnet. La culture vivrière, l’Agro business ainsi que la transformation des produits agricoles remarquables dans la province, sont des plus développés, a-t-il relevé.

Le ministre provincial des finances a fait part de la volonté du gouvernement provincial de s’appuyer sur l’investissement privé afin de promouvoir l’activité économique de la province comme il l’a fait avec le Projet de développement des pôles de croissance Ouest (PDPC) et il autant qu’il le fait avec le Projet d’appui de développement des petites et moyennes entreprises (PAD/PME) dans  la présentation du plan d’affaires pour qu’ils bénéficient de l’appui de la Banque mondiale.

Unique porte de sortie par la mer et la plus proche de la capitale, le Kongo Central joue un rôle de transit et fait bénéficier à sa population d’une hydrographie abondante qui favorise un bon arrosage, a relevé le ministre Pierre Kabangu qui a aussi noté comme autres atouts de cette province, la présence des bassins de production très importants, des infrastructures aéroportuaires et de deux grands ports.

Au regard de tous ces atouts, a-t-il estimé, la province pourra booster le développement du pays surtout à travers le partenariat public-privé et compte développer le domaine de la sous-traitance.

Pour sa part, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Kongo Central, Fely Samuna, a fait savoir que cette chambre n’est pas une organisation de plus, elle se veut plutôt une organisation qui apporte un plus, surtout que cette province, avec beaucoup d’opportunités, est une valeur sûre dans un pays magnifique.

La CCI/KC, a-t-il renchéri, veut participer au développement économique de la province en renforçant les capacités des chacun, aider à trouver des investissements, à harmoniser la collaboration entre les autorités provinciales et les secteurs privés dans le contrat privé-public.

Elle entend participer, dans les cinq ans avenir, à la création de 2000 PME dans le Kongo Central, ce qui représente un target de 400 PME par an, a lancé Fely Samuna, soulignant son engagement de s’asseoir à toutes les tables où l’on parle de la richesse de la RDC et être un interlocuteur de premier plan en tant que fils et filles du pays.

Les membres de la CCI/KC ont été présentés à cette  même occasion, notamment son président Fely Samuna, suivi de trois vice-présidents, d’un directeur exécutif, d’un directeur de commission et d’une secrétaire générale résidant au Kongo Central, en la personne de Mme Chantal Malamba.

Les manifestations relatives au lancement de cette chambre de commerce et d’industrie se sont poursuivies samedi à Mbuela Lodge à Kisantu où s’est tenu un  forum économique.

Inauguration à Matadi du siège CCI/KC

Le président de l’Assemblée provinciale Jean-Claude Mvuemba, a inauguré, vendredi à Matadi, le siège de la Chambre de commerce et d’industrie du Kongo Central (CCI/KC).

Le président de la CCI/KC, Fely Samuna a indiqué à cette occasion que cette structure n’est pas faite seulement pour les Né Kongo, elle est plutôt ouverte à toute personne ayant l’envie de travailler au Kongo Central.

Entant que plate-forme d’échanges entre entrepreneurs étrangers et nationaux, entre secteur privé et l’Etat, elle favorise les échanges, le business et oriente les investissements vers les secteurs productifs.

Le concours de plan d’affaires initié par la Banque mondiale permet aux investisseurs qui ne savent pas entrer dans le circuit bancaire de pouvoir bénéficier d’une aide, a noté Fely Samuna.

La Banque mondiale va ainsi investir 100 millions de dollars au PME  comme subvention pour permettre aux entrepreneurs de transformer cet argent en investissant dans le secteur choisi, a-t-il souligné.

Le but de la CCI/KC est d’accompagner les entrepreneurs à bien faire leur business plan et disposer des experts afin  de bien gérer l’argent reçu, a-t-il conclu. ACP/CL/Fmb