Les acteurs environnementaux du Nord-Kivu apportent leur contribution à la politique forestière en cours d’élaboration en RDC

0
229

Kinshasa 15 novembre 2020 (ACP).- Le réseau CREF, en collaboration avec ses partenaires, a organisé du 12 au 13 novembre dernier, une réunion de réflexion et d’échanges sur les forêts de la RDC, en marge de l’élaboration de la politique forestière en cours en République démocratique du Congo, a appris dimanche l’ACP auprès des sources humanitaires.

Selon celles-ci, ces assises ont réuni les participants venus du secteur privé et la société civile, des institutions provinciales, de l’administration forestière, des services judiciaires, des universités ainsi que institutions de recherche, dans l’objectif de contribuer au niveau provincial, aux efforts d’amélioration de la mise en œuvre du cadre juridique permettant d’assurer une gestion durable des forêts congolaises à l’échelle provinciale.

À l’issue de cette rencontre, les participants ont relevé plusieurs constats qui rongent le secteur forestier en RDC, s’agissant notamment de trafic illicite des bois, la corruption, le trafic d’influence et autres.

Le facilitateur de cet atelier et membre du réseau CREF, Isaac Mumbere, a indiqué que, l’outil de vérification ou de contrôle continue à poser problème. Les pratiques de corruption, le trafic d’influence continuent à être observés au niveau du secteur forestier, ajoutant qu’au sujet de la mise en œuvre des différents textes qui régissent ce secteur, les participants veulent activer l’appareil judiciaire parce que c’est un acteur important.

À ce jour, le souhait est de voir les présumés auteurs du trafic illégal des bois être arrêtés, emprisonnés ou répondre de leurs actes, et porter toutes ces recommandations au niveau de différentes réformes en cours en RDC  a-t-il souligné.

La RDC possède l’une des plus grandes étendues de forêt tropicale de l’Afrique centrale. Le pays possède plus de 62% du couvert forestier de la cuvette centrale.

La deuxième édition de la table ronde multi-acteurs sur la foresterie communautaire, pool du Kivu  a été clôturée le mercredi 4 novembre 2020 à Goma au Nord-Kivu, réunissant au moins 85 intervenants dans le domaine venus de la région du Grand-Kivu (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema) avec comme objectif, mobiliser les parties prenantes clés pour faire le bilan de la foresterie communautaire dans ces provinces et réfléchir en vue d’assurer la pérennisation de ce processus.

Ce dernier est en phase d’élaboration d’une nouvelle politique forestière nationale qui devra garantir le développement harmonieux de la foresterie communautaire en RDC dans sa phase de gestion et d’exploitation au regard des acquis déjà enregistrés, rappelle-t-on. ACP/CL/Fmb