Au moins 34 personnes tuées dans l’attaque d’un bus en Ethiopie

0
293

Kinshasa, 16 novembre 2020 (ACP).- Au moins 34 personnes ont été tuées lors de l’attaque d’un bus par des hommes armés  dimanche dans l’ouest de l’Ethiopie, dans la région de Benishangul-Gumuz ainsi que de violentes agressions contre des civils dans cette région au cours du week-end,  signalent la presse internationale.

Aucun lien n’a cependant été établi entre ces violences et les opérations militaires que mène depuis le 4 novembre dernier pzr l’armée fédérale contre les autorités dissidentes de la région du Tigré et qui ont déjà poussé plus de 20 000 personnes à fuir vers le Soudan, ajoute cette source.

On rappelle que samedi, les forces du Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF) ont tiré plusieurs roquettes sur Asmara, la capitale de l’Erythrée frontalière, qu’elle accuse de prêter main-forte à l’armée fédérale éthiopienne.

Cette nouvelle escalade de violence inquiète les observateurs car elle est susceptible de faire dégénérer le conflit. Pour tenter d’apaiser les tensions, signalent les sources, le président ougandais Yoweri Museveni devait entamer, en Ouganda, une médiation entre le gouvernement éthiopien et les autorités régionales dissidentes du Tigré. ACP/Kayu/ODM/Nig/ MNI