La  stratégie de réinsertion sociale du militaire en fin de carrière au centre d’un atelier

0
506

Kinshasa, 16 novembre 2020 (ACP).- La secrétaire générale aux Anciens combattants, le Général-major Symphorose Kabwanga Kasewu, a plaidé lundi, pour des réflexions constructives  en vue d’une nouvelle dynamique à la réinsertion du militaire  en fin de carrière,  dans une allocution prononcée à l’ouverture  d’un atelier sur la présentation et la validation de la stratégie de réinsertion sociale du militaire en fin de carrière, dans l’amphithéâtre du Groupement des Ecoles Supérieures Militaires (GESM), dans la commune de Ngaliema.

L’objectif de ces assises de quatre jours est d’asseoir une politique globale, équitable et viable  à long terme de prise en charge du militaire en fin de carrière afin de le rendre utile à la société et lutter contre la pauvreté.

Le conseiller à la réinsertion du ministre délégué à la défense nationale chargé des anciens combattants, le Général de Brigade Bangala, a axé son mot sur le cadre juridique et historique de la réinsertion. Il a  tablé sur la loi n°13/005 du 15 janvier 2013 portant statut du militaire des FARDC en son article 197 qui consacre la réinsertion du militaire.

Il a fait savoir que cette réinsertion a connu un moment d’arrêt et qu’aujourd’hui, elle a repris vie grâce au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a nommé, dans son gouvernement, un ministre  chargé des Anciens combattants. Ce ministre, a-t-il dit  fournit des efforts pour la réinsertion du militaire en fin de carrière.

Les participants ont assisté  à une projection vidéo sur l’état d’avancement des activités liées à la réinsertion lancées depuis 2017. Cette réinsertion passe par plusieurs domaines d’activités dont l’agro alimentaire, le transport public, le transport aérien, le chemin de fer, la diplomatie  et autres.

Les travaux de cet atelier vont se dérouler du 16 au 19  novembre2020. ACP/Kayu/ODM/Nig