Les pratiques pédagogiques innovantes examinées dans un atelier à la faculté Polytechnique de l’UNIKIN

0
174

Kinshasa, 16 novembre 2020(ACP).-Le doyen de la faculté Polytechnique de l’Université de Kinshasa(UNIKIN), le Pr Hubert Kazadi Mabika, a ouvert, lundi, au sein de cette faculté, un atelier sur les pratiques pédagogiques innovantes.

Pr Hubert Kazadi Mabika a salué la tenue de cet atelier organisé à l’intention des professeurs, chefs de travaux et assistants ainsi que des gestionnaires de ladite faculté. «Ces enseignants de la faculté de polytechnique vont, au cours  de l’atelier, apprendre  à enseigner autrement, à évaluer autrement, à gérer autrement et à encadrer autrement les apprenants», a indiqué le chef opérationnel, à l’ESU, du projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU), Martin Makumbu.

D’après Martin Makumbu, cet atelier s’inscrit dans le processus d’arrimage au système de  Licence-Master-Doctorat(LMD) dans lequel cette faculté s’est  engagée depuis 2017.

Cette formation, a-t-il dit, est constituée notamment d’un ensemble des capsules-vidéo pédagogiques, de présentation power point, des fichiers et textes ponctués des brefs commentaires.

La mise en œuvre du système  LMD, a-t-il poursuivi, s’appuie sur les aspects d’acquisition de différents matériels , la réhabilitation des infrastructures et équipements informatiques et des laboratoires ainsi que tout ce qui est intelligence du système dont la révisitation des programmes déjà réalisée , le renforcement des capacités des acteurs du système etc.

Martin Makumbu a soulevé sept compétences de base pour le profil d’un ingénieur formé en polytechnique.

Un ingénieur doit être capable de mobiliser les sciences de base pour la modélisation et la résolution des problèmes techniques dans son domaine, et  à développer et à analyser  les produits, les processus et systèmes techniques complexes  dans son domaine.

Il  est appelé à développer et mener les études et les  recherches des sujets techniques de son domaine .L’ingénieur doit être aussi capable de communiquer efficacement en démontrant sa capacité de travail en équipe et faire preuve d’innovations. Le Pr émérite de l’Université de Moncton/Canada, Kabule Weva qui avait été recruté  par le gouvernement pour la mise en œuvre du système LMD, a exposé sur les fondamentaux du système LMD en RDC.

Expert international en thématique de l’ESU, il a souligné que  le système LMD est une valeur ajoutée pour orienter l’ESU vers les standards internationaux.

Selon lui, les textes légaux, réglementaires, administratifs pédagogiques de gestion courante  du système LMD existant vont  contribuer à harmoniser les cursus de l’Enseignement supérieur et universitaire et de favoriser la mobilité du personnel enseignant et des apprenants.

Démarrage d’une Ecole doctorale

Le doyen de la faculté Polytechnique de l’Université de Kinshasa(UNIKIN), le Pr Hubert Kazadi Mabika, a indiqué que sa faculté vient de démarrer, pour l’année académique 2020-2021, une école doctorale en vue de résoudre la problématique de la relève académique.

Les filières concernées pour ces études de troisième cycle sont notamment, le génie civil, le génie mécanique, le génie électrique, le génie informatique et le génie énergétique.

Il sera question, a dit le doyen, d’une formation qui conduit au Diplôme d’études approfondies(DEA), ensuite au doctorat en sciences d’ingénieur dans les filières précitées. ACP/Kayu/ODM/May