Haut Lomami : l’ICCN pour l’accompagnement des mesures de la fermeture de la pêche

0
81

Kamina, 17 novembre 2020(ACP).- L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN),  à travers  sa section du parc national de l’Upemba, s’aligne derrière l’autorité provinciale pour l’accompagner dans la  vulgarisation des mesures portant fermeture de la pêche qui interviendra désormais  à partir du 1er décembre de chaque année pour une période de trois mois, indique un communiqué de l’ICCN parvenu lundi à l’ACP.

Selon cette source,  le chargé des projets à l’ICCN, Mickaël Bakatunda, tiendra vendredi prochain à la cité de Bukama, territoire du même nom, une réunion avec les intervenants dans  le  secteur de la pêche pour arrêter des stratégies nécessaires  à la réussite de cette opération.

Par ce travail, l’ICCN s’engage à lutter contre la pêche illicite dans les lacs et rivières du Haut Lomami et envisage, dans un bref délai, l’identification des pêcheurs et l’immatriculation de leurs embarcations avec possibilité d’octroyer des crédits de pêche afin d’améliorer les méthodes de production, renseigné, en outre, la même source.

Dans le Haut Lomami, la pêche est essentiellement pratiquée dans les territoires de Bukama avec 22.267 pêcheurs artisanaux pour 16.981 pirogues non motorisées et de Malemba Nkulu avec 45.927 pêcheurs pour 19.237 pirogues non motorisées, selon des statistiques, exercice 2019 des services de pêche de ces deux territoires.

La pêche est faite au fleuve Congo, dans les lacs, rivières et leurs affluents, précise ces services qui signalent, en outre, que les effectifs réels de pêcheurs sont difficiles à maîtriser par manque de la logistique appropriée de surveillance. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd