Le Président Donald  Trump va continuer à retirer des troupes d’Irak et d’Afghanistan, selon la presse américaine

0
131

Kinshasa, 17 novembre 2020 (ACP).– Le Président américain Donald Trump émettra dès cette semaine un ordre officiel visant à retirer davantage de troupes américaines d’Afghanistan et d’Irak, ont rapporté mardi les médias internationaux citant  la presse américaine.

Le Pentagone a publié un avis aux commandants pour qu’ils commencent à planifier une réduction de leurs effectifs, afin de passer à 2.500 soldats en Afghanistan et en Irak d’ici la mi-janvier, selon des responsables cités par la presse.

Le chiffre de 2.500 soldats correspond à ce qu’a déclaré le conseiller à la sécurité nationale de M. Trump, Robert O’Brien. Il avait en effet annoncé le mois dernier que les troupes américaines en Afghanistan seraient réduites à environ 2.500 soldats au début de l’année 2021. A l’heure actuelle, il y a environ 4.500 soldats américains en Afghanistan et 3.000 en Irak.

Ces annonces surviennent après un remaniement de la direction du Pentagone la semaine dernière. Le président Trump a nommé lundi dernier le directeur du Centre national de lutte contre le terrorisme Christopher Miller au poste de secrétaire à la Défense par intérim, afin de remplacer l’ancien chef du Pentagone Mark Esper, qui s’opposait à un retrait prématuré d’Afghanistan.

Peu de temps après avoir pris ses fonctions, M. Miller, un vétéran des forces spéciales ayant lui-même combattu en Afghanistan et en Irak, a indiqué qu’il allait peut-être accélérer le retrait des troupes américaines d’Afghanistan.

« Toutes les guerres doivent prendre fin. Mettre fin aux guerres exige des compromis et des partenariats. Nous avons été à la hauteur du défi : nous avons tout donné. Il est maintenant temps de rentrer », a-t-il écrit dans son premier message aux employés du département de la Défense. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd