Le prix du carton des poissons chinchards 20+ en hausse sur les marchés de Kinshasa

0
647

Kinshasa, 18 novembre 2020 (ACP).- Le carton de 30 Kg des  poissons chinchards 20+ a connu une hausse de prix sur les différents marchés disséminés à travers la ville de Kinshasa, en se négociant à 156.000 (cent cinquante-six mille) FC au cours de la période allant du 24 octobre au 17 novembre 2020, contre 136.000 (cent trente-six) FC, la période du 24 septembre au 23 octobre de la même année, a relevé l’ACP au cours d’une enquête minute effectuée sur ces lieux.

Selon cette enquête, les autres produits, notamment le carton de poulet de poids 13, contenant 10 poulets en provenance de Turquie, un carton de viande de bœuf 20 Kg, un carton des cuisses des poulets de 10 Kg, un carton des poissons salés de 9 kilogrammes, ont également connu une hausse en se négociant à 72.000 FC contre 78.500 FC, carton de viande de bœuf 20 Kg de 230.000 FC à 235.000 FC, un carton des cuisses des poulets de 10 kg de 37.000 FC  à 40.OOOFC, le carton des poissons salés  de 9 kilos  de 105.000 FC à 108.000 FC.

L’enquête révèle aussi que le sac des cossettes du manioc en provenance de la province du Kongo Central, le sac des maïs graine, le sac du riz de 50 kg ainsi que la braise connaissent une hausse de prix sur le marché. Ces produits se vendent respectivement à 100.000FC contre 85.000FC, 110.000 FC contre  95.000 FC, 42.000 FC contre 41.300 FC, 28.000 FC contre 24.000 FC.

Cependant, les produits tels que le sac du sucre de 50 Kg en provenance de Kongo Central, le sac de sel iodé observent une baisse de prix sur les marchés. Ces produits se négocient respectivement à 90.000 FC contre 90.500 FC, 13.000 FC contre 12.000 FC.

Des produits comme le carton des savons le coq de 36 pièces, un bidon d’huile végétale de 5 litres, un sac de farine de froment sont restés, par ailleurs,  stables sur les marchés. Ils se négocient  respectivement à 13.000 FC, 16.000 FC et  15.000 FC.

Les commerçants interrogés sur ces lieux de négoce attribuent la hausse à la constitution des stocks par les commerçants détaillants pour vendre à plus cher à la veille des festivités de fin d’année. La baisse par contre est consécutive à l’abondance des produits sur les mêmes marchés. ACP/Fng/Kayu/ODM/CKM