Les acteurs du secteur éducationnel du Haut Katanga informés des réalisations de la Vision Mondiale

0
204

Lubumbashi, 17 nov. 2020(ACP).- Les acteurs du secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), et quelques-uns des divisions provinciales du Genre, famille et enfant, et des Affaires sociales du Haut-Katanga ont été informés des réalisations de la Vision Mondiale dans plusieurs territoires en faveur des enfants.

Cette information leur a été donnée au cours de la réunion interministérielle sur les réalisations et la planification des activités de cette structure dans le cadre du projet « Réalise », tenue lundi dans la salle Codilu de Lubumbashi.

Cette réunion a été présidée par le directeur de l’éducation dans le Haut Katanga (PROVED) Modeste Bulaya, représentant le ministre provincial de l’éducation.

Dans son allocution de circonstance, le directeur de Vision Mondiale zone Sud, Samuel Djesse a indiqué que l’organisation de cette réunion avec différents acteurs intervenant dans la protection et le bien-être de l’enfant, avait pour objectif de rendre compte de ce que Vision Mondiale a accompli en soutien aux stratégies sectorielles des gouvernements national et provincial du Haut Katanga.

Selon lui, le projet « Réalise » englobe l’encadrement de l’enfant dans la complexité de l’éducation, allant de l’éducation formelle ou scolaire à l’éducation informelle, en passant par l’éducation sexuelle, la protection et la sauvegarde de l’enfant à l’école et en dehors de celle-ci.

Quant à la planification, Samuel Djesse a souligné que d’ici 2025, Vision Mondiale/RDC aura contribué à l’amélioration mesurable du bien-être de 5 millions d’enfants dans les communautés desservies.

Au cours de cette réunion interministérielle teintée d’échanges, les responsables de différents projets exécutés par Vision Mondiale ont chacun expliqué la spécificité de chaque programme dont les particularités sont : l’amélioration des compétences des jeunes filles en lecture, l’écriture et la mathématique, l’augmentation du nombre des filles et des garçons protégés contre la violence, la croissance du taux d’enfants ayant des relations positives et pacifiques dans leurs familles et communautés, la distribution des kits de lavage de mains et des masques dans plusieurs écoles afin d’assurer la protection des enfants contre la contamination de la Covid-19.

Pour le Haut Katanga, au moins 2.721 filles ont bénéficié des bourses d’études, tandis que dans les provinces du Lualaba et du Tanganyika respectivement 3.166 et 6.462 filles ont bénéficié de bourses d’études octroyées par Vision Mondiale.

Dans ses allocutions d’ouverture et de clôture, le PROVED Modeste Bulaya a qualifié Vision Mondiale de partenaire de taille dans le secteur de l’éducation à travers ses appuis impliquant tous les acteurs de l’éducation, à savoir les élèves, les enseignants, les institutions publiques ainsi que les parents d’élèves.

Il l’a remerciée, au nom du ministre provincial de l’Education, pour ses multiples interventions couvrant les insuffisances de ce secteur dans le Haut-Katanga.

Cette réunion interministérielle a connu la participation des acteurs du secteur de l’éducation et des représentants de Vision Mondiale venus des territoires et des villes du Haut-Katanga.

Vision Mondiale est une organisation chrétienne de développement communautaire, de plaidoyer, des affaires humanitaires et de secours d’urgence contribuant au bien-être  des enfants au sein des familles et communautés les plus vulnérables.

ACP/KALOMBO