Réexamen du protocole d’accord sur l’IPR entre le gouvernement et l’Intersyndicale de l’EPST

0
201

Kinshasa, 18 novembre 2020 (ACP).- Les membres du gouvernement concernés et les délégués de l’Intersyndicale de l’EPST ont réexaminé,  le protocole d’accord sur l’application de l’impôt professionnel sur les rémunérations (IPR), dit protocole de  Bibwa, en faveur des enseignants, à l’ouverture des travaux d’un atelier entre le gouvernement et les syndicalistes de l’EPST à Bibwa, dans la commune de N’sele,  à Kinshasa.

Les parties prenantes à ces assises de 45 jours qui se tiennent depuis samedi, se penchent sur sept sujets. Il s’agit notamment du paiement des enseignants « nouvelles unités » (NU), la réhabilitation du mécanisme permanent de promotion et la transposition des grades et l’évaluation du processus de la gratuité de l’enseignement primaire.

Willy Bakonga a souhaité que ces travaux sur lesquels repose l’espoir de tout le corps enseignant du pays produisent des résultats attendus.

Le début de travaux d’évaluation du protocole d’accord de Bibwa a été conclu le 18 décembre 2019 entre le gouvernement et l’intersyndicale de l’EPST, a-t-on rappelé.

Le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, le ministre de la Fonction publique, Yollande Ebongo Bosongo, le vice ministre du Budget, Félix Momat et le vice-ministre des Finances, Junior Mata M’Elanga,  ont pris part à l’ouverture de cet atelier. ACP/Kayu/ODM/CKM