Appel à jouer un rôle actif dans la promotion des droits de l’enfant

0
159

Kinshasa, 19 Novembre 2020 (ACP).- Des observateurs avertis appellent les gouvernements et la société civile à travers le monde, à jouer un rôle actif dans la promotion et le respect des droits de l’enfant conformément aux prescrits de la loi, relèvent des sources médiatiques contactées jeudi par l’ACP,  à l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants célébrée le 19 Novembre de chaque année.

Pour ces acteurs influents de la société, l’objectif poursuivi par cette journée internationale notamment celui de mettre en évidence les problèmes des abus ainsi que la nécessité d’intervenir de toute urgence par la diffusion des programmes de prévention, continuent de subir des atteintes dans la quasi-totalité des pays à telle enseigne que les abus et les exploitations des enfants sous diverses formes, constituent un phénomène universel et alarmant.

Cette situation persiste malgré de nombreux acquis réalisés au profit des droits de l’enfant, ont-ils souligné, épinglant les conflits armés parmi les facteurs de préjudices physiques, psychologiques et sociaux qu’endure cette frange de la population.

S’agissant de différentes sortes d’abus commis sur des enfants, on note, entre autres, la prostitution, l’exploitation, la maltraitance et les pires formes des travaux. Et, en RDC frappée par des guerres récurrentes dans sa partie est et une forte crise socioéconomique, l’on assiste à la montée du banditisme urbain animé par des adolescents communément appelés «Shegués» aussi bien qu’à la survenue des enfants accompagnateurs des mendiants composés souvent d’adultes vivants avec handicap et d’autres devenus des responsables des familles à fleur d’âge.

Il sied toutefois de rappeler que cette journée mondiale est célébrée en synergie avec la Journée des droits de l’enfant commémorée le 20 novembre de chaque année. ACP/FNG/ZNG/Awa