Des actions menées pour déstabiliser Mabunda : une menace contre la parité

0
280

Kinshasa, 19 novembre 2020 (ACP).- De nombreuses associations féminines ont soutenu que les différentes actions menées contre Jeanine Mabunda dont la récente plainte du député national Fabrice Pwela à la Cour de cassation, constituent une menace contre la parité.

Pour ces associations, l’avènement d’une femme à la présidence du bureau de l’Assemblée nationale a renforcé la mise en œuvre de la parité et de la dimension «Genre» en RDC. Celles-ci estiment que le pays devrait se féliciter de voir une femme à la tête de la deuxième institution du pays, déplorant le mouvement qui accuse, selon elles, à tort la speakerine de la chambre basse.

Face à cette menace, ces associations lancent un SOS et adressent un mémo aux autorités compétentes pour sauver le pays qui a tout intérêt à «sauvegarder cette parité acquise dans la douleur».

Dans l’espoir d’attirer l’attention particulière du chef de l’état, les femmes de plusieurs structures regroupées au sein de l’ONG « Femme secouriste » ont lancé un cri de détresse demandant au président de la république «d’agir». ACP/FNG/ZNG/Awa