La jeunesse congolaise qualifiée de « creuset de l’espoir de la RDC » 

0
103

Kinshasa, 20 novembre 2020(ACP).- La ministre d’Etat, chargée du genre famille et enfant, Beatrice Lomeya a qualifié vendredi, au jardin botanique de Kinshasa, la jeunesse congolaise de « creuset  de l’espoir de la RDC », en cette période où le pays est confronté à de nombreux défis.

Elle a fait cette déclaration,  à l’occasion de la journée mondiale de l’enfance, célébrée le 20 novembre de chaque année.

Dans ce cadre, Mme Lomeya a exhorté la communauté à concentrer ses efforts sur les enfants et les jeunes, car ils représentent un espoir pour la République démocratique du Congo (RDC).

Se référant au thème mondial de l’année axé sur « La lutte contre le changement climatique », elle a souligné que celui-ci rappelle  à la génération présente les défis majeurs de la préservation de l’environnement qui oblige à des actions urgentes, sans lesquelles la survie de la planète est hypothéquée et à moyen et  long terme, l’espèce humaine serait mise en péril. D’où son appel aux enfants à prendre à cœur leur avenir, avant de les encourager à s’approprier la protection de l’environnement. 

Pour la vice-ministre de l’Environnement et du développement durable, Jeanne Ilunga Zaina, le thème national de l’année « Je suis adolescent, je m’engage avec la communauté à préserver l’environnement de la RDC » matérialise l’engagement du Chef de l’état d’impliquer toutes les couches sociales y compris le jeunes et les enfants dans la lutte contre les effets néfastes du changement climatique. Elle a en outre exhorté les enfants à s’impliquer et à se mobiliser dans la plantation des arbres, afin de conserver la nature.

De son côté le représentant de l’Unicef en RDC, Edouard Beigbeder,  a révélé que les enfants et adolescents sont «le  sujet de droit et les acteurs du développement », au-delà des droits stipulés dans la Convention internationale sur le droit de l’enfant et la loi congolaise portant protection de l’enfant. D’où leur implication est essentielle pour la réalisation des objectifs du développement durable et pour l’avenir de la RDC.

Il a, à cet effet, lancé un message à tous ses partenaires d’investir à l’avenir de la RDC en donnant à chaque enfant la possibilité d’exprimer ses opinions sur les questions le concernant et de bénéficier d’une éducation de qualité dans un environnent sain de façon qu’il puisse réaliser pleinement son potentiel.

Pour sa part, le vice-président du comité des enfants, Moise Banda, a, à cette occasion recommandé au gouvernement congolais de prendre des mesures qui contraignent chaque individu à planter et préserver un arbre, à veiller au reboisement et à l’exploitation des forets, à  mettre à la disposition de la population des poubelles pour la gestion des déchets domestiques et  à assurer leur évacuation.

 

Lancement de «  la station radio  Okapi Enfant »

 

Par ailleurs, la ministre d’Etat, chargée du  genre famille et enfants, Beatrice Lomeya a procédé au lancement de la « radio okapi enfant », qui diffusera des émissions à l’intention des enfants congolais sur des thèmes comme la santé, la protection, la nutrition, l’eau et l’assainissement. Celle-ci portera au loin la voix des enfants, leurs préoccupations, et leur offrira un espace d’expression libre permettant la sensibilisation sur leur droits.

 

Pour le directeur de la radio okapi, Christopher,  l’objectif de cette radio est de permettre aux parents et leurs enfants d’avoir accès aux services de base concernant les épidémies.

Elle donnera la parole aux personnels techniques des ministères clés du gouvernement afin d’informer les parents sur les disponibilités des services pour les enfants à travers toute la RDC. ACP/Kayu/ODM/Nig