Le ministre des droits humains met en garde les auteurs des crimes commis en Ituri

0
92

Kinshasa, 20 Novembre 2020 (ACP).- Le ministre des Droits humains, André Lite, en séjour en Ituri  a mis en garde les auteurs des violations de droits et crimes graves dans cette province confrontée à l’activisme des groupes armés, qui devront tôt ou tard répondre de leurs actes à la justice congolaise, rapporte un document de ce ministère parvenu vendredi à l’ACP.

Il a dans ce cadre déclaré que la société ne pourra plus continuer  à tolérer que des tueries, viols et incendies des maisons soient commis à l’Est du pays. Ces crimes étant imprescriptibles,  leurs auteurs ne seront jamais oubliés par la population et la justice.

Le ministre des Droits humains qui provenait de Bukavu, chef lieu de la province du Sud-Kivu,  a rencontré les différentes couches de la population sur la problématique des crimes graves commis en Ituri dans le cadre de l’application de l’accord de paix entre le gouvernement et la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI).

Il a par ailleurs promis de  rencontrer les journalistes et la société civile pour aborder les mêmes questions. ACP/Kayu/ODM/Nig