Une thèse de doctorat à l’UPN sur la « financiarisation de l’économie congolaise »

0
853

Kinshasa, 20 novembre 2020 (ACP).- Le chef de travaux Nicot Omeonga Onyembe a soutenu jeudi à l’Université pédagogique nationale (UPN), une thèse de doctorat intitulée « La financiarisation de l’économie congolaise, socle de la croissance endogène  1980-2018 ».

Cette dissertation doctorale a été menée dans l’objectif de déterminer l’impact de la financiarisation de l’économie sur la croissance endogène en RDC, de démontrer que les performances ou les contre-performances économiques en RDC sont fonction de la gouvernance institutionnelle etc. « Comme le sous-financement de l’économie résulte de l’absence du marché financier et de la modicité du crédit bancaire, la financiarisation de l’économie congolaise demeure la solution idoine pour relever les défis du financement de l’économie », a-t-il soutenu.

Selon lui, la RDC doit impérativement miser sur le financement direct, lequel implique la création d’une bourse de valeur mobilière et/ou d’un marché financier congolais structuré, réglementé et attractif. Ce marché boursier, estime-t-il, permettra de stimuler la mobilisation des ressources financières tant internes qu’externes pour un meilleur financement des activités économiques en vue de booster la croissance endogène en RDC.

Le taux de bancarisation ou de mobilisation de l’épargne gratuite autour de 15% donc plus de 80% de marché monétaire ne transite pas dans le circuit bancaire, accentuant ainsi le sous-financement de l’économie, a ajouté le récipiendaire.

Nécessité de dissémination des banques dans le milieu rural surpeuplé (70% des congolais)

L’impétrant a plaidé pour la dissémination des banques dans le milieu rural surpeuplé où il y a 70% des Congolais. Il propose également de créer et de disséminer dans le pays, les banques spécialisées, notamment les banques d’affaires, les banques de développement, les banques mutualistes ainsi que les coopératives d’épargne et de crédit.

Il a aussi recommandé de renforcer les institutions de micro-finance, les banques agricoles, les banques de l’habitat, les banques commerciales, des sociétés de crédit immobilier et les caisses d’épargne dans le pays.

Le chef de travaux Nicot Omeonga Onyembe a proposé d’adapter le financement aux besoins de l’économie à travers les petites et moyennes entreprises ainsi que les petites et moyennes industries vecteurs de croissance économique, de favoriser l’octroi des crédits de moyen et long termes essentiels pour assurer le fondement d’une croissance économique durable et réviser les taux d’intérêts débiteurs etc.  Cette séance académique était présidée par le recteur de l’UPN, le Pr Simon Masamba, qui a décerné au chef de travaux Nicot Omeonga Onyembe le grade de docteur en économie. ACP/Kayu/ODM/Nig