Ituri : le gouvernement provincial impatient d’affronter devant la justice un certain Joseph Dinanga pour réparation de son honneur et sa dignité sapée

0
99

Bunia, 21 novembre 2020(ACP).- Le gouvernement provincial de l’Ituri se dit impatient d’affronter devant la justice un certain Joseph Dinanga pour obtenir réparation de son honneur et sa crédibilité sapée par ce dernier à travers les réseaux sociaux, lors d’une conférence de presse animée par son porte-parole, Janvier Egudra Nyadri.

 Au cours d’un échange de près deux(2) heures avec la presse, le porte-parole de l’exécutif provincial et ministre en charge de l’Economie et finances a démontré que la fameuse personne qui a eu le culot de traduire le gouvernement provincial devant la justice afin que celui-ci lui rembourse plus de 100.000 dollars américains, pour la taxe sur le transit des produits pétroliers, n’est pas dans le répertoire des importateurs des produits pétroliers de la province sœur de la Tshopo.

En outre, la société dont il revendique la propriété n’a pas son siège en République Démocratique du Congo, contrairement à ses prétentions. « Ce monsieur qui a fait ces vacarmes vides de sens, c’est tout simplement un commissionnaire dont nous gouvernement provincial  ignorons la liaison entre sa personne et la société dont il prétend être propriétaire. Il n’a ni numéro, ni import et export, encore moins une adresse à Kisangani », a-t-il dit.

Mise en place d’un avenant pour déjouer la ruse de certains opérateurs économiques

Par ailleurs, devant la ruse de certains opérateurs importateurs des produits pétroliers qui, au niveau de la douane déclaraient que leurs produits étaient en transit en Ituri, alors que ces produits sont consommés localement, Janvier Egudra a laissé entendre qu’au terme de la réunion d’évaluation de la convention entre l’exécutif provincial et les opérateurs économiques du secteur pétrolier, l’option a été levée de supprimer « le remboursement de transit » grâce à l’approbation de l’avenant de la convention sous examen.

Dès le 15 mars 2020, a-t-il fait savoir, tout opérateur économique de ce secteur sera désormais astreint à payer le montant de mille(1000) dollars non remboursable.
Il a expliqué que le présent montant est non remboursable parce qu’il ne s’agit pas de la taxe sur la mise en consommation de carburant seulement, mais plutôt de la taxe sur la mise en consommation, le transport et l’entreposage.
« Donc, tous ceux qui passent par les routes de l’Ituri par le fait que leurs carburants sont transportés en Ituri étaient naturellement assujettis au payement de ce  montant de 1000 USD », a-t-ilmartelé.

Janvier Egudra a déclaré que le réajustement de la convention signée entre l’exécutif provincial et les opérateurs économiques du secteur pétrolier est justifié du fait que les importations en transit usaient plus les voiries urbaines de l’Ituri, notamment Mahagi, Bunia, les agglomérations de Komanda, Ninia, le territoire de Mambasa que celles consommées localement dans la province de l’Ituri.
Il a relevé que l’objectif principal de la perception de cette taxe conventionnelle pour le gouvernement provincial et l’ensemble de la population à travers la Fédération des entreprises du Congo (FEC) était de permettre à l’exécutif provincial d’alimenter le fonds spécial qui puisse financer les travaux de la rénovation de voiries urbaines qui se traduit par les travaux de l’asphaltage de près de 12km dans la ville de Bunia ainsi qu’au niveau tous les chefs-lieux de territoires.

1.927 véhicules d’importation enregistrés par la DGRPI

Dans une démarche de redevabilité, il a révélé que depuis la signature de la convention le 01 Août 2019 jusqu’au 15 mars 2020 la DGRPI a enregistré 1.927 véhicules d’importation de trente-cinq(35)  mètres cubes chacun dont 1598 véhicules de produits pétroliers ont été consommés sur le marché de l’Ituri tandis que 329 étaient constitués de véhicules de produits pétroliers en transit.
Pendant cette fourchette de temps a-t-il poursuivi la province de l’Ituri via la DGRPI a effectué le premier remboursement de l’ordre de 104.990 dollars américains au profit de vrais pétroliers transitaires.

4.013.417,57 Usd mobilisés par la DGRPI

Séance tenante, Janvier Egudra a affirmé que depuis la mise en exécution de la présente convention jusqu’à la quinzaine du mois de novembre 2020, la DGRPI a déjà mobilisé 4.013.417,57 USD  dont 3.300.000 USD ont été affectés pour les travaux de la rénovation de la voirie de Bunia exécutés par la société Safricas soit douze(12) traites.
ACP/Zng/CL/MPK