La petite corruption est la plus nuisible, selon Me Tom Moma

0
109

Lubumbashi, 21 Novembre 2020(ACP).-Me Tom Moma, président du réseau anticorruption de Lubumbashi, a indiqué que la petite corruption est la plus nuisible dans un pays qui veut réduire ou éradiquer la corruption.

Il l’a exprimé au cours d’une séance de sensibilisation des journalistes organisée vendredi par l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM).

Il a indiqué qu’il y a 16 à 17 variétés de corruption, avant d’énumérer certains facteurs favorisant la corruption, notamment la coutume, la culture, l’imitation, le trafic d’influence, la non application de la loi.

Me Tom Moma a demandé aux journalistes de dénoncer la pratique de la corruption en donnant au public la bonne information.

La coordinatrice provinciale de l’UCOFEM du Haut Katanga, Denise Maheho a sensibilisé les journalistes à prendre conscience afin de lutter contre la pratique de la corruption qui est considérée aujourd’hui, dans la société congolaise, comme une Habitude, un fait banal.

Elle invité les participants à utiliser les différents principes journalistiques pour fournir à la population des informations fiables.

Cette séance de sensibilisation des journalistes entre dans le cadre du lancement de la sensibilisation de lutte contre la corruption lancé récemment par l’UCOFEM rappelle-t-on. ACP/Zng/CL/MPK