La prévention, une meilleure lutte contre les maladies, selon le ministre de la Santé du Haut Katanga

0
92

Lubumbashi, 21 novembre 2020(ACP).-Le ministre provincial de la Santé du Haut Katanga, Joseph Nsambi Bulanda a déclaré jeudi, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’utilisation des latrines, que la prévention est la meilleure lutte contre les maladies.

Il a indiqué que dans le Haut Katanga, la majorité des habitants n’ont pas accès à des toilettes améliorées.

Il a précisé que le thème de l’année, à savoir : « Une latrine pour chaque ménage » est une interpellation pour tous.

A cet effet, il a mis l’accent sur la responsabilité de se protéger et protéger les autres par la diminution de la défécation à l’air libre de manière à protéger les personnes et l’environnement.

Joseph Nsambi Bulanda a recommandé aux uns et aux autres des gestes simples de la vie courante, comme utiliser les latrines pour se débarrasser des matières fécales après chaque sel et se laver les mains.

4,2 milliards de personnes vivent sans accès à des installations sanitaires

Le conseiller juridique du ministre provincial de la Santé du Haut Katanga, Me Adelar Seya a précisé que 4,2 milliards, soit la moitié de la population mondiale, vivent sans accès à des installations sanitaires.

673 millions de personnes dans le monde défèquent en plein air et la mauvaise gestion de ces matières cause chaque année 432 mille morts dont 297 mille enfants de moins de cinq ans, a-t-il ajouté.

Il a dressé ce bilan au cours de la célébration jeudi à Kipushi, cité située à 30 km de Lubumbashi, de la journée mondiale de l’utilisation des latrines.

Il a noté que la matière fécale mal gérée expose à plusieurs maladies telles que la diarrhée, la fièvre typhoïde.

A cet effet, une caravane motorisée a été organisée pour sensibiliser la population sur l’importance de l’utilisation des latrines. ACP/Zng/CL/MPK