Vernissage du livre « Nécessité de la spécialisation de la justice environnementale  en RDC »

0
204

Kinshasa, 21 novembre 2020 (ACP)-Le directeur général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Cosma Wilungula a procédé vendredi à Kinshasa au vernissage du livre du professeur Augustin Ngumbi Amuri intitulé « Nécessité de la spécialisation de la justice environnementale  en RDC ».

Plusieurs professeurs de la faculté de droit de l’Université de Kinshasa (Unikin) ont pris part à cette cérémonie dont le doyen de la faculté de droit, le Pr Jean-Louis Esambo et le chef du département de droit pénal et criminologie, le Pr Luzolo Bambi Lesa qui a préfacé cet ouvrage.

Le directeur général de l’ICCN, faisant un constat alarmant de la situation environnementale de la RDC avec un taux de criminalité élevé et surtout impuni,  a exhorté les sommités de l’Ecole du droit de Kinshasa à mettre en place des mécanismes et des structures pouvant arrêter la détérioration,  la dégradation et même l’extinction de la biodiversité.

La criminalité environnementale qui devient un défi du droit pénal classique a poussé l’auteur du livre à apporter une réponse scientifique dans le secteur du droit pénal et criminologie. Ainsi, cet ouvrage rentre dans le cadre de la création des juridictions spécialisées en matière environnementale.

Le Pr Augustin Ngumbi a indiqué que la RDC, avec sa forêt dense, risquerait de devenir dans les jours futurs un pays désertique suite à une mauvaise politique, surtout si la justice ne l’accompagne pas. Il a suggéré d’utiliser l’arrosoir de la justice pour faire pousser l’arbre de l’Etat de droit environnemental qui n’existe pas en RDC.

Une reforme dans le secteur de l’enseignement du droit est nécessaire, avec la création d’un département de droit de l’environnement pouvant permettre de former et de reformer des éminents juristes du pays dans le secteur environnemental, a-t-il souligné.

Le Pr Augustin Ngumbi est détenteur d’un diplôme de doctorat en droit pénal de l’environnement. Il est professeur à la faculté de droit de l’université de Kinshasa (UNIKIN) et secrétaire au département de droit pénal et criminologie. Il est l’initiateur d’une grande réforme de formatisation au sein de la faculté de droit. En dehors du cadre universitaire, il est conseiller juridique principal à l’ICCN.

ACP/CL/MPK