Le chef de la Banque mondiale salue les progrès du G20 en matière d’allègement de la dette

0
224

Kinshasa, 22 novembre 2020 (ACP).- Le président de la Banque mondiale, David Malpass, s’est déclaré samedi très heureux de constater les progrès réalisés par le G20 en matière de transparence et d’allégement de la dette, ont annocé dimanche des média étrangers. « Il s’agit de mesures importantes et positives pour le développement, et je suis heureux de voir des réponses constructives de la part des principaux créanciers« , a déclaré M. Malpass lors de son allocution au sommet du G20 organisé samedi et dimanche par l’Arabie saoudite par vidéoconférence.

On signale que le G20 a approuvé l’Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) en avril pour aider les pays les plus pauvres en réponse à la pandémie COVID-19. Cette initiative a été prolongée de six mois en octobre.

La semaine dernière, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 s’y sont engagés en étroite coordination, en précisant qu’un soutien maximal serait apporté aux pays éligibles à l’initiative.

On rappelle en outre que samedi, le président chinois Xi Jinping a déclaré que son pays soutenait une décision du G20 sur la prolongation de l’ISSD et continuerait à l’appliquer pleinement avec les autres parties. « Les engagements du président Xi et les annonces de la semaine dernière sont utiles et bienvenus« , a déclaré M. Malpass lors du sommet virtuel. « La réduction et la transparence de la dette permettront des investissements productifs, une clé pour parvenir à une reprise plus rapide, plus forte et plus durable », a déclaré le chef de la Banque mondiale, ajoutant qu' »il fallait en faire plus ».

Ce nouvel accord reprendra les dispositions de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’UE, qui n’inclura plus le Royaume-Uni à partir du 1er janvier.

Il permettra de continuer à bénéficier des avantages de l’AECG sur une base bilatérale, notamment l’élimination des droits de douane sur 98% des produits canadiens exportés vers le Royaume-Uni.

On note que le Royaume-Uni est le cinquième partenaire commercial du Canada après les Etats-Unis, la Chine, le Mexique et le Japon. ACP/C. Lut/Fmb