L’Organisation des travailleurs unis du Congo invite la femme congolaise à l’émancipation

0
98

Kinshasa, 22 novembre 2020 (ACP).- La présidente du département des femmes de (OTUC),  Jeanne Bunda a appelé vendredi à Kinshasa, ses paires (femmes) à prendre leurs responsabilités pour participer activement à leur émancipation dans leurs milieux respectifs, au cours d’une matinée syndicale, axée sur le thème : «Leadership féminin».

Selon Mme Bunda, cette action ouvrira à la femme la possibilité de jouir d’un ensemble des droits  et libertés qui aideront celle-ci à accomplir avec conscience et responsabilité ses  obligations.

Se basant sur la thématique du jour, elle a défini le leadership féminin comme étant un guide d’un groupe bénéficiant d’une forte confiance dans son milieu, avant d’exhorter les femmes à briser les barrières socioculturelles pour prendre ses responsabilités  dans la lutte syndicale, en vue de défendre ses droits sur le lieu de travail en particulier et dans la société en général. Car, a-t-elle souligné, on ne peut mieux défendre ses intérêts que par soi-même.

Un leader a pour mission, de sensibiliser les travailleurs à lutter pour occuper des postes de responsabilité dans l’entreprise et dans les différentes structures syndicales, a dit Mme Bunda, ajoutant à cela notamment la préparation de la génération future à la relève ainsi que la vulgarisation des instruments juridiques qui garantissent les droits de la femme dans l’entreprise au niveau nationale et internationale.

Cette syndicaliste a, par ailleurs, mis un accent particulier sur la syndicalisation des femmes des entreprises tant publiques que privées et de celles œuvrant au sein des comités des femmes de ces entreprises, avant d’inviter ses interlocutrices à participer à de différentes réunions telles que des forums et d’autres activités féminines susceptibles de renforcer leurs capacités à défendre leurs droits et à canaliser leurs aspirations.

ACP/C. Lutete/Fmb