La FIFA suspend le président de la CAF pour détournements de fonds

0
564

Kinshasa, 23 novembre  2020 (ACP).- La chambre de jugement de la Commission d’éthique indépendante de la Fédération internationale de football association (FIFA) a suspendu lundi le président de la Confédération africaine de football (CAF) et vice-président de la FIFA, Ahmad Ahmad, pour plusieurs griefs parmi lesquels le détournement des fonds.

Le communiqué de l’instance planétaire du football posté sur son site Internet indique qu’il est interdit au Malgache d’exercer toute activité relative au football pendant cinq ans conformément aux articles 15 (devoir de loyauté), 20 (acceptation et distribution des cadeaux ou autres avantages) et 25 (abus de pouvoir) de l’édition 2020 du Code d’éthique de la FIFA, sans oublier l’article 28 (détournement des fonds) de son édition 2018, explique la FIFA dans son communiqué.

Depuis quelques mois, la Commission de la FIFA s’est mise à enquêter sur la mégestion au sommet de la CAF. L’enquête sur le comportement de M. Ahmad au poste de président de la CAF entre 2017 et 2019 a porté sur diverses questions liées à la gouvernance de la CAF, dont l’organisation et le financement d’un pèlerinage à La Mecque, ses accointances avec l’entreprise d’équipements sportifs Tactical Steel et d’autres activités, précise le communiqué.

La chambre de jugement de la Commission d’éthique affirme avoir retracé qu’Ahmad Ahmad avait manqué à son devoir de loyauté en accordant des cadeaux et d’autres avantages, géré des fonds de manière inappropriée et abusé de sa fonction de président de la CAF. En outre, Ahmad Ahmad devra verser une amende de 200 000 francs suisses (185 000 Euro) à la FIFA, mais il ne  l’a jamais fait.

Le dirigeant malgache de 60 ans, à la tête du football africain depuis mars 2017 et candidat à un deuxième mandat pour les prochaines élections prévues en mars 2021, voit du coup ses rêves devenir irréalisables.

Le 1er vice-président de la CAF, le Congolais Constant Omari assumera l’intérim jusqu’à l’organisation de nouvelles élections.

Prolongement de l’intérim de Constant Omari à la présidence de la CAF

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de prolonger l’intérim de Constant Omari Selemani, vice-président de la CAF et président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), conformément avec les statuts de l’organe faitier du football africain.

Le communique de la CAF indique que la chambre du jugement de la Commission d’éthique indépendante de la FIFA (Fédération internationale de football association) a rendu M. Ahmad Ahmad, président de la CAF et vice-président de la FIFA, responsable de la mégestion de la confédération en violation du code d’ethnique de la FIFA.

Par conséquent, la chambre du jugement a prononcé à son encontre l’interdiction en rapport avec le football (administrative, sportive et autres) au niveau national et international pour une durée de 5 ans.

La Confédération africaine qui s’inquiète des conséquences sur sa réputation de cette longue procédure, a décidé par ailleurs de maintenir le calendrier de l’ensemble de ses activités et programmes. ACP/FNG/Kayu/ ODM/Nig/NKV/MNI