Le confinement dû à la Covid-19 a sensiblement baissé les émissions de CO2 de 4 à 7,5%, selon OMM

0
432

Kinshasa, 23 novembre 2020 (ACP).- Le confinement dû au coronavirus dans le monde a sensiblement baissé les émissions de CO2 de 4 à 7,5%, indique le rapport annuel de l’Organisation mondiale métrologique (OMM) parvenu lundi à l’ACP.

Selon la source, les gaz à effet de serre emprisonnent la chaleur dans l’atmosphère  font monter les températures et intensifient les conditions météorologiques extrêmes, la fonte des glaces, l’élévation du niveau de la mer et l’acidification des océans.

Les trois principaux gaz à effet de serre persistants sont le dioxyde de carbone, le méthane et le protoxyde d’azote. Le dioxyde de carbone, résultant notamment de l’utilisation des combustibles fossiles, de la production de ciment et de la déforestation, demeure pendant des siècles dans l’atmosphère et encore plus longtemps dans les océans.

Le  méthane, dont 60% des rejets dans l’atmosphère sont d’origine humaine (élevage de ruminants, riziculture, exploitation des combustibles fossiles, décharges…), sa teneur a augmenté légèrement moins rapidement entre 2018 et 2019 qu’entre 2017 et 2018.

La même source signale que le taux d’accroissement de la concentration de protoxyde d’azote, à la fois un gaz à effet de serre et un produit chimique appauvrissant la couche d’ozone, est resté pratiquement égal à la moyenne des dix années précédentes. Ses émissions dans l’atmosphère sont à 40% d’origine humaine (engrais, procédés industriels…). ACP/FNG/Kayu/ODM/Nig/NKV/MNI