Une table ronde sur la création du Conseil national des interprètes en langue des signes congolais

0
169

Kinshasa, 24 novembre 2020 (ACP).- La ministre déléguée des Personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables, Irène Esambo Diata, a ouvert mardi dans la salle de conférence de Musée national  la table ronde sur la création, l’organisation et le fonctionnement du Conseil national des interprètes en langue des signes congolais.

Ces assises sont organisées en marge de la célébration de la Semaine internationale des sourds

L’objectif de cette table ronde est, selon Mme Esambo Diata, de contribuer à l’intégration des personnes sourdes dans la société et de débattre sur l’opportunité de la mise sur pied d’un Conseil national des interprètes en langues des signes congolais.

La ministre déléguée a déploré, dans son mot d’ouverture, la marginalisation des personnes sourdes et les barrières auxquelles elles sont confrontées, qui se manifestent principale dans les domaines de l’éducation, la santé, la justice et l’insertion professionnelle.

Pour elle, il y a nécessité d’introduire la langue des signes harmonisée dans les programmes d’éducation à tous les niveaux afin de favoriser la communication entre les malentendants et les autres catégories de la population.

Elle a salué la détermination du  Chef de l’Etat à créer un ministère propre aux personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables.

Irène Esambo Diata pense que la loi sur cette catégorie de personnes, en examen au Parlement, prouve la volonté de leur prise en charge par le Gouvernement de la République.

Pendant deux jours, différentes thématiques seront développées en panel par les éducateurs sociaux, les enseignants des sourds et les experts, en vue de formuler des recommandations pour la mise en œuvre du Conseil national des interprètes en langues des signes congolais.

La ministre déléguée Irène Esambo Diata souhaite cette table ronde s’étende dans toutes les provinces de la RDC. ACP/