Vingt bourses en faveur des meilleurs étudiants de l’Université catholique de Kisangani (UCKIS)

0
127

Kisangani, 24 novembre 2020 (ACP).- Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque métropolitain de Kisangani, vient de lancer vingt (20) bourses d’études en faveur des meilleurs étudiants de l’Université catholique de Kisangani (UCKIS) de l’année académique 2019 – 2020.

Cette bourse est de 500 USD pour couvrir l’ensemble des frais d’études pour l’année académique 2020 – 2021.

Pour le prélat catholique, l’objectif est non seulement de soutenir les étudiants les plus méritants, mais aussi de soulager tant soit peu les difficultés financières des parents.

C’est ainsi qu’il invite les parents à encourager les enfants à prendre au sérieux leurs études, afin d’accéder à cette assistance. L’Université catholique de Kisangani, affirme-t-il, est un patrimoine pour tous les chrétiens. Il a saisi l’opportunité pour les exhorter à envoyer leurs enfants pour parfaire leur formation universitaire au sein de cet alma mater qui, selon lui, organise les formations dans les sciences humaines et dans le domaine de la polytechnique.                  

  Aboutissement heureux  des consultations initiées par le Chef de l’Etat

Le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi Tapa a, au cours d’une célébration eucharistique à la cathédrale Notre Dame du très Saint Rosaire de Kisangani, invité les chrétiens à prier particulièrement pour les consultations initiées par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le prélat catholique qui a conduit ses pairs dans ces consultations, a affirmé qu’à travers ces dernières, le Chef de l’Etat cherche à s’imprégner de la situation politique, sécuritaire, socio-économique qui prévaut dans le pays.

A cet effet, a-t-il dit, il s’observe un malaise généralisé, rien ne marche dans quasiment tous les secteurs de la vie nationale. Au terme de ces consultations, il doit établir le rapport des causes à effet et prendre des décisions qui s’imposent pour résoudre cette impasse. C’est ainsi qu’il a invité les chrétiens à confier au Christ-Jésus, le roi des rois, lesdites consultations pour que le Chef de l’Etat soit éclairé afin de prendre des décisions salutaires pour le peuple. «Car le Chef de l’Etat peut avoir des bonnes intentions, mais s’il n’est pas conduit par le Christ, il ne fera absolument rien», a conclu l’archevêque métropolitain de Kisangani. ACP/Fng/Zng/Cfm/Thd