Signature d’un protocole de collaboration entre le FPI et la firme Taqa Arabia

0
405

 

Kinshasa, 25 novembre 2020 (ACP). Le directeur général  du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), Patrice Kitebi et le président exécutif de la firme égyptienne Taqa Arabia Khaled                                                                      Abud, ont signé au Caire, en Egypte, un protocole d’attente pour la construction d’une centrale solaire à Kolwezi, a appris mercredi l’ACP  du ministère de l’Industrie. La cérémonie de cet accord s’est déroulée, selon la source, en présence du ministre de l’Industrie, Julien Paluku et des délégués de la Présidence ainsi que du consortium Égyptien Africain et Arabe (EGGAD).

Cette centrale qui sera construite dans la ville de Kolwezi,  en  province de Lualaba, sera d’une grande capacité, une centrale solaire de 50 kilowatts  afin de booster le secteur industriel et minier dans cette partie de la RDC.

A travers cet accord, la firme égyptienne  s’engage pour un délai de deux mois à mener des études de faisabilité pour la matérialisation de ce projet.

Ces études vont consister à visiter le site du projet où sera  réalisée la centrale, afin de permettre au FPI de soumettre le dossier technique contenant une présentation des preuves  d’expériences, des capacités financières, une étude technique et  financière  détaillée, les modalités de financement, un plan des activités à mener ainsi que le calendrier de mise en œuvre dudit projet.

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a fait savoir que    dans la région où va s’exécuter ce projet, les besoins actuels sont évalués                                à près de 700 mégas watts avec des projets en cours, mais le besoin réel est  estimé à 1000 mégas watts.    « Nous sommes un grand marché au niveau des marchés des affaires », a-t-il fait savoir.

Cette collaboration scellée  entre les deux parties va permettre au FPI de mieux travailler en ce qui concerne sa deuxième mission, qui est celle de créer des infrastructures structurantes dans les zones d’intervention de ses projets afin de les viabiliser et les pré-viabiliser.

La signature de cet accord constitue une manière pour le FPI de contribuer aux financements des Petites et moyennes industries et entreprises. Le cas échéant dans la province du Lualaba.

La firme égyptienne est une entreprise de premier plan du secteur privé égyptien, spécialisée dans l’investissement à travers ses branches liées à l’industrie de l’énergie, notamment dans les domaines de la production et la distribution de l’énergie hydroélectrique et solaire, ainsi que du gaz naturel à l’intérieur et à l’extérieur de l’Égypte, rappelle-ton. ACP/Kayu/ODM/KJI/JLL