Pour la création d’un programme national spécialisé à l’encadrement des enfants de la rue

0
384

Kinshasa, 26 novembre 2020 (ACP).- La présidente de l’ONG « Cœur d’une mère » (CUM), Glodie Bolebe a plaidé, jeudi au cours d’un entretien avec l’ACP, pour la création d’un programme national spécialisé à l’encadrement des enfants de la rue, à l’occasion de la Journée internationale des enfants de la rue, célébrée le 26 novembre de chaque année.

Mme Glodie Bolebe a fait savoir que le phénomène enfant de la rue est une situation pénible que traverse le monde entier, en particulier la RDC, qui dénombre des milliers d’enfants vivants sans abri ou rejetés de leurs familles, et surtout exposés à une violence quotidienne.

Cette journée, a-t-elle soutenu, constitue un moyen de mettre en avant les actions efficaces pour lutter contre les violations massives de droits de ces enfants, considérant que la rue représente un grand danger pour   la déstabilisation sociale des efforts déployés en éducation des enfants en RDC.

Selon elle, ce programme national,  va consister à actualiser et compiler toutes les réflexions et pistes de solutions évoquées jusqu’ici par les acteurs de secteurs, de nature endiguer le fléau, à aider les concernés à réintégrer la société, à devenir autonomes, et donc une vivre une vie sociale organisée et épanouie.

Elle a confié que sont ONG «Cœur d’une mère», mène depuis sa création,  une bataille continuelle, celle d’amener le gouvernement à créer une subvention par rapport à cette catégorie d’enfants.

Ce programme devra aussi ingérer les moyens d’encadrement de ces enfants par les agents de l’ordre, les familles, les responsables d’églises, que ces enfants dénoncent parmi les acteurs de la violence à leur endroit.

Mme Glodie Bolebe a relevé que les conflits, les déplacements internes, le chômage, la maladie, le manque des frais de scolarité sont à la base de l’augmentation du nombre des enfants vivant et travaillant dans les rues  à Kinshasa. ACP/ZNG/Awa