Lancement de la campagne «zéro grossesse avant mes 19 ans, malgré la Covid-19»

0
452
New motherhood is exhilarating – and daunting. Both mother and baby are highly vulnerable in the post-natal period, and midwifery care remains as vital as ever. Bendu, 21, takes her newborn daughter from a midwife at the UNFPA-supported Sinje Health Centre in Liberia.

Kinshasa, 27 novembre 2020 (ACP).- La ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite, a relevé les conséquences néfastes liées à la Covid-19 dans tous les domaines de la vie, à l’occasion du lancement vendredi de la campagne de communication en faveur des adolescents de N’Djili, leurs pairs et familles dans le cadre des mesures préventives contre cette pandémie.

La ministre a ainsi énuméré quelques conséquences dont  la perte des vies humaines, la crise socio-économique avec ses avatars, des viols des femmes et jeunes filles pendant la période de confinement entrainant des grossesses non désirées. Le tout surplombant sur  la pauvreté, la misère et la désolation.

Mme Lomeya a fait savoir que son ministère, qui a la charge de la promotion des droits de la femme, de la stabilité de la famille et de la protection des droits de l’enfant, n’a ménagé aucun effort pour barrer la route à la propagation de cette maladie qui gangrène des familles particulièrement des femmes et de jeunes filles.

Pour se prévenir de cette maladie, le gouvernement congolais a installé un comité de coordination pour la désignation d’un incident manager, une activité du Centre des opérations d’urgence de santé publique, une mise en place des commissions de riposte, l’élaboration de la feuille de route et de l’organisation régulière des réunions de coordination ainsi que de différentes commissions, car aucun remède jusque-là n’est disponible, a indiqué Mme Lomeya.

Axée sur le thème « zéro grossesse avant mes 19 ans, malgré la Covid-19 », cette campagne qui a débuté le 26 novembre, se clôturera le 3 décembre 2020.  ACP/Kayu/ODM/Nig