L’Entrepreneuriat au centre des actions de la direction des Brigades artisanales et maisons d’apprentissage professionnel

0
353

Kinshasa, 27 novembre 2020 (ACP).- Le directeur-chef de service des Brigades artisanales et maisons d’apprentissage professionnel (BART et MAP), Fabien Nabienda Nzoku, a placé, vendredi, l’entrepreneuriat au centre des actions de sa direction pendant 5 ans, soit de 2020 à 2025, au cours de la réunion d’évaluation des activités de l’année (2019-2020) à l’intention des cadres et chefs de sa direction implantée dans les communes de Maluku, Kimbanseke, Mont-Ngafula et Ngaliema, à Kinshasa.

Selon ce dernier, le développement de la nation repose sur la promotion de la classe moyenne exprimée à travers les constructions des bâtiments, l’électricité, l’électronique, la menuiserie, la maçonnerie et autres. En effet, en vue de remonter les activités de sa direction, le directeur a fait savoir qu’il a fondé son espoir sur l’appui des autorités nationales en lui octroyant les budgets annuels des cinq années sus-évoquées, avant l’intervention des partenaires au développement pour lesquels il sollicite l’appui du ministère de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté.

Il s’est dit être en possession des arrêtés de partenariat avec certaines ONGD de la place, à l’instar de « Tout Capable », et du Cercle d’Etude pour la promotion des activités de dynamique communautaire  (CEPRADIC).

Dans cette optique, il vise à exploiter sa direction de Boma et Sanda-Wuzi, dans la province du Kongo Central tandis que celle Matonge à Popokabaka et Kazamba dans le grand-Bandundu ne sont pas en reste dans le programme de la direction. Par ailleurs, le directeur a présenté, à ce sujet, le chronogramme des activités des cinq années, à travers les 5 premières provinces, à savoir Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu et Equateur.

M.Nabienda a insisté sur l’implantation de tous pour la réussite de la relance de ces activités d’intérêt socio-économique pour la population à travers la création d’emploi, des ressources financières et le développement du pays qui en tire les bénéfices provenant des fiscalités.

Et au ministère de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté, il a plaidé son implication, en vue de faciliter les partenaires de la direction à obtenir leur inscription dans les bénéficiaires du Fonds national de la jeunesse pour développer leurs entreprises au profit de la population grâce à cette approche entrepreneuriale. ACP/Kayu/ODM/Nig