Organisation à Kinshasa d’une conférence-débat sur « la gouvernance des catastrophes »

0
342

Kinshasa, 27 novembre 2020 (ACP).- La Croix-Rouge de la RDC en partenariat avec la Croix-Rouge suédoise, a organisé vendredi à Kinshasa, une conférence-débat sur la gouvernance des catastrophes, à l’occasion de la journée internationale pour la réduction des risques de catastrophes, célébrée le 13 novembre de chaque année.

Les panelistes de cette conférence ont respectivement intervenu sur plusieurs sous thèmes entre autres, « la présentation de la Croix-Rouge de la RDC », « la gestion des catastrophes en RDC », « le réseautage sur la dynamique communautaire en Réduction de risques des catastrophes (RRC), « le système d’alerte précoce aux inondations », « le projet de RRC de la Croix-Rouge de la RDC cas de Kinshasa », « le débat sur la gouvernance des catastrophes en RDC » et « le réseau des parlementaires de RRC de la RDC ».

Pour le secrétaire général de la Croix-Rouge en RDC, le Dr Jacques Katshitshi, ces assises interpellent toute la population à prendre conscience de risques de catastrophes dans le pays.

Il a fait savoir que cette situation doit être gérée par le gouvernement avec l’appui des autres partenaires afin de créer des synergies d’actions au profit du peuple. A ce jour, la Croix-Rouge aide le gouvernement congolais à mettre en place certains mécanismes, à agir lors de catastrophes et à préparer les communautés lors des éventualités catastrophiques (inondations, éruption volcanique, incendie etc.).

De son coté, le rapporteur de la gestion des catastrophes en RDC, Eric Mbala a, lors de son intervention sur « le réseautage de la dynamique communautaire en RRC », révélé que la société civile et la Croix-Rouge en RDC font une synergie pour doter le pays d’une réponse de réduction de risques de catastrophes. Il a déploré que le travail de la gestion des catastrophes en RDC se fasse à l’ordre dispersé où la plupart des interventions parviennent aux victimes en retard, alors que la gestion de catastrophes commence par l’information de la population. A en croire M. Mbala, la Croix-Rouge et la société civile s’appuient sur les médias publics notamment l’Agence Congolaise de Presse qui est la source fiable pour la diffusion des informations et l’atteinte d’un grand nombre de public.

Par ailleurs, l’hydrologue et point focal du projet hydromet, volet hydrologie à la METTELSAT, Igr Acko Mondjango a focalisé sa communication sur le processus de la mise en œuvre du système d’alerte précoce aux inondations (SAPI/cas du bassin versant de la rivière N’djili), avant d’indiquer qu’un système national de prévision et d’annonce des crues vise à fournir aux autorités et à la population un délai de préparation aussi important que possible avant une crue prochaine.  Cette conférence-débat visait à vulgariser les mesures pratiques pour améliorer la gouvernance des risques de catastrophes en RDC et les stratégies que doivent développer les acteurs clés de la réduction des risques des catastrophes (RRC) pour plus d’efficacité. Elle avait pour thème  « le Rôle de la gouvernance dans la réduction des risques de catastrophes », rappelle-t-on. ACP/Fng/Kayu/ODM/Nig