Au moins 30 policiers tués et plus de 20 blessés dans un attentat à la voiture piégée dans l’est de l’Afghanistan

0
212

Kinshasa, 29 novembre 2020 (ACP).- Au moins 30 policiers ont été tués et plus de 20 autres blessés dimanche après qu’une voiture piégée a touché un camp militaire dans la ville de Ghazni, capitale de la province orientale de Ghazni en Afghanistan, a confirmé un responsable local, cité par les médias internationaux reçus le même jour à Kinshasa. « Environ 30 morts et 21 blessés ont été admis dans un hôpital principal de la ville de Ghazni suite à une explosion ce matin », a déclaré à Xinhua Zahir Shah Nikmal, porte-parole de la direction provinciale de la santé publique. Le nombre de victimes peut changer, a-t-il dit. « Le camp visé, qui appartient aux forces de police de la protection publique, a été attaqué dimanche matin. Les officiers de police qui y travaillent ont répondu aux assaillants. Jusqu’à présent, nous n’avons pas plus de détails, mais nous allons essayer d’obtenir plus d’informations« , a déclaré à Xinhua le porte-parole du gouvernement local, Wahadullah Jumazada.

L’explosion a envoyé une épaisse colonne de fumée dans le ciel et a déclenché la panique à Qala-e-Joz, une zone à la périphérie de la ville, a déclaré le fonctionnaire. Des forces de sécurité supplémentaires ont atteint le site après l’attaque, a ajouté le porte-parole.

Dans le même temps, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian, a indiqué à la presse qu’un kamikaze avait été tué après avoir fait exploser un véhicule chargé d’explosifs à environ 7h37 du matin, heure locale, dimanche, le long d’une route reliant la ville de Ghazni au district voisin de Dih Yak.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attentat, mais les autorités locales ont accusé les militants talibans d’en être responsables. ACP/CL/Fmb