Lancement de la journée internationale de la personne handicapée

0
373

Kinshasa, 30 novembre 25020(ACP).- La ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite, a lancé lundi à Romeo Golf à Kinshasa, au nom du Premier ministre, les activités de la journée internationale de la personne handicapée, placée sous le thème national et international « Reconstruire en mieux : vers un monde post COVID-19 inclusif, accessible et durable ».

Ces activités de la journée internationale de la personne handicapée, organisées  du 30  novembre au 03 décembre 2020 par le ministère délégué chargé des Personnes vivant avec handicap(PVH) et Autres personnes vulnérables(APV), visent notamment de contribuer à la sensibilisation  de la communauté sur les droits et besoins des personnes handicapées  et la prise en compte de leurs besoins spécifiques  de cette catégorie des personnes dans la lutte contre la COVID-19.

Il sera également question d’obtenir l’engagement des partenaires stratégiques pour soutenir la mise en œuvre de la loi sur les PVH adoptée à l’Assemblée nationale, le 09 novembre 2020 et soumise à la deuxième lecture au Sénat.

La ministre Lomeya qui a souligné l’importance que   le gouvernement accorde à la personne avec handicap, a évoqué les différents instruments juridiques qui prouvent à suffisance cette prise en charge.

Elle a rappelé que c’est en 2006 que les Nations Unies ont élaboré une Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées  afin de renforcer la nécessité de considérer les droits de cette catégorie des personnes comme faisant partie intégrante des droits humains.

Elle a invité, au nom du Premier ministre, les différentes organisations de la société civile et toute personne  à renforcer la résilience avec les PVH.

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires sociales chargée des Personnes vivant avec handicap(PVH) et Autres personnes vulnérables(APV), Irène Esambo Diata, qui a circonscrit le cadre de ces activités, a salué les différentes thématiques développées au cours de cette première journée sous forme  d’un café-débat  autour de l’ handicap  et lutte contre la COVOD-19.

A travers son ministère , le gouvernement  a appuyé , a-t-elle dit, dans le cadre de prévention contre cette pandémie, la lutte contre l’insalubrité dans les Centre d’hébergement des personnes avec handicap, la sensibilisation avec distribution des kits de protection contre la COVID-19 dans les milieux des personnes handicapées. Elle a également signalé  le lancement des travaux de réhabilitation des 12 centres d’hébergement des personnes vivant avec handicap à Kinshasa.

«Ces activités commencées à Kinshasa, vont s’étendre dans les provinces de la RDC», a dit la ministre. Elle a salué les partenaires qui appuient le gouvernement dans cette tâche notamment l’Eglise des Saints des derniers jours,  le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme, le CBM, FUNUAP et ONUFEMMES.

Elle a aussi salué l’Assemblée nationale pour avoir compris l’urgence de doter le pays de la loi sur les PVH dont le Sénat fera la même chose pour aligner ladite proposition de loi  pendant cette session.

Le ministre de la Santé publique Eteni Longondo ,  le représentant de CBM et le directeur pays de BCNUDH ainsi que  d’autres représentants des Agences de système des Nations Unies , ont promis de poursuivre leur accompagnement à ce ministère délégué des PVH et APV.

Les différents membres du gouvernement et autres personnalités diplomatiques ont visité les stands exposant les produis fabriqués par les personnes vivant avec handicap. ACP/Kayu/ODM/May