Le bourgmestre de Bandalungwa ponctue les activités de la dixième semaine Kin-bopeto sur l’avenue Maduda et l’historique bakayau

0
197

Kinshasa, 30 novembre 2020(ACP).- Le bourgmestre de la commune de Bandalungwa, Thierry Baylon Gaibene, a ponctué les activités de la dixième semaine Kin-bopeto axée sur l’assainissement du milieu et de la mentalité pour le développement de la ville province de Kinshasa à partir de l’avenue Maduda et l’historique artère le rond-point Bakayau au quartier Kasavubu.

Le bourgmestre Thierry Baylon Gaibene accompagné de la brigade communale de salubrité publique, celle de Kin bopeto et de celle de l’ONG Ecoplast, s’est attelé à évacuer les immondices constituées de bouteilles en plastique qui ont obstrué le collecteur récemment nettoyé par l’OVD selon ses techniques propres, sans référence à l’information fournie par les habitants aussi responsables du bouchage.

L’ONG Ecoplast a utilisé à cet effet des sacs poubelles pour récupérer les bouteilles en plastique selon ses objectifs visant la récupération des bouteilles en plastique pour leur réutilisation, en sensibilisant au changement de comportement dans la gestion des déchets plastiques. Il a procédé à l’évacuation des déchets plastiques moyennant les chariots loués et le motoculteur avec l’appui des garagistes de la place, le curage des caniveaux longeant l’avenue de la République vers celle de Maduda.

Le ministre provincial de l’intérieur a effectué une visite surprise à la commune de Bandalungwa où il a apprécié le niveau d’exécution du programme de Kin bopeto sans faille. Il a expliqué qu’il voulait s’assurer de la collaboration entre le Gouvernement provincial et les bourgmestres. Aussi, a-t-il soutenu, les gestes contraires ne peuvent pas être tolérés et fera rapport à l’autorité urbaine de Kinshasa.

Lors de ces activités devenues obligatoires à la dernière semaine de chaque mois, M. Thierry Gaibene a procédé à la sensibilisation de ses administrés sur la deuxième vague de la pandémie de la Covid 19 et passant de la parole à l’acte, il a évacué les gens nombreux à accompagner les nouveaux mariés dans la salle des fêtes de la maison communale y laissant seulement les mariés et leurs témoins et les photographes sélectionnés. ACP/Kayu/ODM/Nig