L’INAP plaide pour la suppression de l’IPR retenu dans les salaires des fonctionnaires de l’Etat

0
523

Kinshasa, 30 nov. 2020 (ACP).- L’Intersyndicale nationale de l’Administration publique (INAP) plaide auprès du Gouvernement et des deux chambres du Parlement pour la suppression de l’Impôt professionnel sur la rémunération (IPR) dans les salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat, a indiqué, dans un entretien lundi, avec l’ACP à Kinshasa, le vice-président de ce mouvement syndical en charge de l’administration, Joseph Zagabe.

Le vice-président de l’INAP a émis le vœu de voir le gouvernement  supprimer  l’IPR avant la tenue des travaux de la commission paritaire entre le gouvernement et le banc  syndical sur la politique salariale des agents de carrière des services publics de l’Etat.

L’INAP, a-t-il fait savoir, demande également au gouvernement de faire l’évaluation de l’Accord signé dernièrement à Bibwa, dans la commune de la N’sele, entre le banc syndical et le gouvernement à travers lequel le gouvernement avait accepté d’octroyer 150 USD par mois au huissier de la Fonction publique.

Il a, par la même occasion, reconnu que ce montant n’a pas été payé par le gouvernement suite à l’état d’urgence décrété par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo consécutive à la pandémie de la COVID-19 qui a frappé la RDC et le monde entier en général.

Joseph Zagabe a également évoqué la promesse du Gouvernement lors de son conseil des ministres de payer 20 milliards de Frans congolais pour le  mois d’avril 2020 dans le cadre d’appui aux ménages des fonctionnaires durant la période de la COVID-19 dont leurs doléances sont restées lettre morte jusqu’à ce jour.

L’INAP a invité le Chef de l’Etat à s’impliquer pour la tenue, dans un bref délai, des travaux de la commission paritaire sur la politique salariale des fonctionnaires. ACP/Kayu/May