Plaidoyer pour la cessation des injures publiques visant la banalisation des sexes féminins

0
405

Kinshasa, 30 novembre 2020 (ACP).- Mme Anita Kwanza, actrice sociale a plaidé dimanche pour que cesse des injures publiques proférées à l’endroit des femmes en vue de banaliser leurs sexes ainsi que des coups et  gifles portés sur elles devant les enfants à la maison pour les humilier au cours d’un entretien avec l’ACP.

Mme Kwanza qui a livré cette opinion dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée le 25 novembre de chaque année, a recommandé aux acteurs de ces pratique ignobles de respecter les femmes en les considérant comme leurs sœurs, leurs tantes voire leurs mères et même leurs compagnes de vie avec lesquelles ils chemineront ensemble afin d’assurer l’équilibre social et le développement durable en RDC. «La femme n’est pas seulement bonne pour assouvir les appétits sexuels de l’homme et lui rendre des services domestiques», a-t-elle dit, soulignant que la maltraitance de celles-ci est un péché devant Dieu qui a consacré l’égalité et la complémentarité entre ces deux êtres humains créés à son image.

Cette actrice sociale a, en outre, émis le vœu de voir l’édition 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme sur les violences sexuelles faites à la femme et à la petite fille en cours, se pencher sérieusement sur toutes ces abominations en vue d’y trouver des solutions idoines.

ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV/MNI