Tenue du forum sur l’entrepreneuriat culturel au féminin

0
508

Kinshasa, 30 novembre 2020 (ACP).- Mme Yolande Elebe, poétesse et femme culturelle, a déploré la faible participation de la femme artiste dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) au cours du forum sur l’entrepreneuriat culturel au féminin organisé du 27 au 29 novembre dernier au centre culturel «Mont des Arts» à la Gombe par l’ONG «Mwasi ya Kilo».

Elle a exprimé cette faiblesse dans sa communication intitulée : «un vrai leader contribue au changement de sa communauté quel que soit son domaine», appelant la femme artiste à développer suffisamment son rôle dans les œuvres artistiques  pour dénoncer les abus vécus dans le monde.

Selon elle, le leadership est une influence politique, psychologique et sociale d’un individu sur un groupe des personnes données. Ainsi un leader est donc une personne ayant des compétences qui lui confèrent une marge de différence lui permettant d’être écoutée et suivie.

Définissant les objectifs du forum, la coordonnatrice de l’ONG «Mwasi ya Kilo», Aïcha Dindi, a indiqué qu’il vise le renforcement des capacités des femmes artistes afin qu’elles brillent de mille feux et qu’elles occupent une place prépondérante au sein de la société.

A cet effet, elle les a invitées à se lever, à porter la casquette des combattantes pour la promotion de l’entrepreneuriat culturel afin de favoriser les échanges culturelles en RDC.

Forum culturel : espace pour un débat et des échanges

Pour leur part, des nombreux intervenants et autres agents culturels ont débattu sur la question en exprimant le vœu de voir se créer un cadre législatif de la culture.

Dans ce même cadre, Eugène Kandolo, conférencier, a, pour sa part, exhorté les artistes en général et la femme artiste en particulier à façonner son image par une soif et une  détermination du travail bien fait afin de valoriser le métier.

De son côté,  M. Germain Pundu, coordonnateur du programme «Kin Bopeto», qui  a encouragé l’initiative de l’ONG «Mwasi ya Kilo», a apprécié le renforcement des capacités des femmes artistes en ce moment où tous aspirent au changement des mentalités.

Enfin, Mme Elodie Ntamuzinga, actrice de la société civile et membre de la plénière à la CENI,  qui est intervenue sur le thème : «un acteur de la société civile par conséquent acteur du développement», a exhorté l’auditoire au respect du bien-être commun, à primer les valeurs culturelles du pays comme il se doit.

Ce forum a permis aux artistes bédéistes féminins d’exposer certaines de leurs œuvres et aux  musiciennes d’interpréter certaines de leurs chansons. ACP/Kayu/ODM/NKV