Troisième assemblée publique de l’ONG «YMAE» sur la privatisation de l’éducation en RDC

0
379

Kinshasa, 30 novembre 2020 (ACP).- L’ONG «The Young men action for education (YMAE)» a organisé samedi, dans la salle des fêtes «ML de Paris», dans la commune de N’djili, sa troisième assemblée publique en vue d’échanger avec les personnes ressources, notamment les élèves, les parents d’élèves, le public, les partenaires éducatifs, techniques et financiers ainsi que les organisations membres de la société civile sur la privatisation des services de l’éducation en RDC.

Cette assemblée qui s’est tenue dans la circonscription de la Tshangu, rentre dans le cadre du projet de lancement et diffusion de l’étude sur la privatisation de l’éducation en RDC réalisée par la Fondation «Open society initiative for Southern africa (OSISA)» pour laquelle YMAE ONG assure la diffusion.

Le secrétaire général de cette structure, Serge Bondedi, a fait savoir qu’au cours de leurs échanges, les élèves ont exprimé une fois de plus les préoccupations en réponse de son exposé notamment sur l’étude de la privatisation des services éducatifs pour le cas de la ville province de Kinshasa et sur le processus de la gratuité.

Ces derniers, a-t-il poursuivi ont exprimé leurs inquiétudes en ce qui concerne les grèves qui bat de l’aile dans certaines écoles à travers le pays mais fustigent aussi ceux qu’ils qualifient de failles de la part du gouvernement notamment, l’enveloppe des frais de fonctionnement alloués aux écoles concernées par la gratuité qui fait que dans certaines écoles, on commence à demander aux enfants de suppléer aux frais de motivation des enseignants et aux besoins du fonctionnement des écoles.

Une initiative saluée par les participants

Ndey Jean-Bosco, professeur du cours de français et de religion au lycée technique « Bomengo », a, à cet effet salué l’initiative de l’ONG YMAE visant à échanger avec les personnes ressources autour des questions liées à la privatisation de l’éducation en RDC et à la gratuité de l’enseignement de base.

Il a, par ailleurs invité l’état congolais de continuer à maintenir la gratuité en améliorant une offre plus efficace des services de l’éducation.

Il sied de rappeler que la première assemblée publique s’est tenue le samedi 14 novembre dernier à l’espace «La Grâce» dans la commune de Bumbu, dans la circonscription de Funa. La deuxième assemblée s’est tenue le samedi 21 novembre dernier dans la commune de lemba pour le compte de la circonscription du Mont-Amba. La dernière assemblée est prévue le samedi prochain dans la commune de Kinshasa pour le compte de la circonscription de la Lukunga. ACP/Kayu/ODM/Nig