Ituri : les défis qui risquent de mettre en péril l’existence de l’UNIBU

0
378

Bunia, 01 Décembre 2020(ACP).-Le recteur ad intérim de l’Université de Bunia(UNIBU), Pr. Jean-Faustin Simba Akokola a relevé plusieurs défis qui risquent de mettre en péril l’existence de cette institution universitaire publique, lors de la double cérémonie de collation des grades académiques et  de la clôture de l’année académique 2019-2020.

Parmi ces défis, a-t-il cité, la  menace de spoliation de ses infrastructures, le  risque de fermeture de la faculté de médecine faute de cliniques universitaires qui demeurent inachevées en dépit des efforts deployés avec les moyens limités issus de frais académiques, l’absence de subsides aussi bien du gouvernement central  que provincial, l’inattention des acteurs politiques, économiques et sociaux.

Devant ce danger, le pr Jean-Faustin Simba Akokola  lance un vibrant appel aux personnes de bonne volonté en vue de venir en aide à cette unique université publique  dans la province de l’Ituri.

Elan époustouflant de la bibliothèque

En outre, le recteur ad intérim de l’UNIBU s’est félicité de voir la bibliothèque de son institution prendre un élan époustouflant en termes de fonctionnement et consultation malgré la persistance de difficultés d’approvisionnement et d’acquisition de nouveaux ouvrages.

Il a signifié que pour l’année académique finissante, la bibliothèque de son institution a acquis 192 ouvrages dont 123 sur fonds propres spécialement pour les nouvelles facultés en progression et celle de médecine et soixante-neuf(69) autres résultent de l’appui du Programme de Nations-Unies pour le développement (PNUD) dans le cadre de projets réalisés avec l’UNIBU.

Actuellement a-t-il indiqué la bibliothèque de l’UNIBU compte 2.228 ouvrages et 111 revues au profit des étudiants et autres chercheurs.

La coopération avec les partenaires au bon fixe

Par ailleurs, le pr Jean-Faustin Simba a déclaré que la coopération entre son Alma mater et ses partenaires tant locaux, nationaux qu’internationaux est au bon fixe.

Néanmoins, il a déploré la situation sécuritaire très précaire au niveau de l’Ituri continue à faire hésiter certains d’entre eux.

Sur le plan local et national, a-t-il poursuivi, l’UNIBU entretient de rapport de coopération avec les organismes publics et privés, les organisations internationales implantées à Bunia recourent à l’expertise de l’UNIBU dans leurs activités de diverses natures. Elle continue aussi  à entretenir  des relations de collaboration avec toutes les grandes universités du pays.

Pour preuve, a-t-il souligné, l’accord de partenariat avec l’Université de Kisangani pour la formation au troisième cycle fonctionne normalement et beaucoup de scientifiques de l’UNIBU y sont engagés.

Le pr Jean-Faustin Simba a, par ailleurs,  déclaré que le processus de signature d’un autre accord de partenariat avec l’Université de Kinshasa pour faciliter les enseignements de recherches en faveur des facultés économique et de gestion sera finalisé bientôt par son comité de gestion ajoutant que l’UNIBU fait actuellement parti des établissements sélectionnés pour être accompagnés par la coordination nationale d’assurance qualité, d’où sa participation remarquable dans les activités organisées par  cette  structure.

Enfin il a annoncé l’arrivée dans les prochains jours  à Bunia du  directeur de l’Alliance française, représentation de Kisangani, dans le but d’accompagner les étudiants retenus pour les formalités de  déplacement vers les universités françaises. ACP/Fng/Cmf/GGK/Thd