Ituri : plus d’attention accordée à la COVID-19 devant le ravage dans le silence du VIH/Sida

0
288

Bunia, 01 Décembre 2020(ACP).- Le chef de la section VIH/SIDA de la Monusco,  Dr Charles Kisamba, a estimé que la COVID-19 attire plus d’attention  que le VIH/Sida qui continue à décimer malheureusement plusieurs personnes à travers le pays en particulier et le monde en général dans le silence.

Lors de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le Sida,Il a  déclaré que les violences sexuelles, la pauvreté et l’ignorance qui sont parmi les facteurs qui exposent les femmes à cette pandémie.

Pour le Dr Charles Kisamba, la propagation de VIH/Sida est une réalité particulièrement parmi les jeunes filles. À l’issue d’une campagne de dépistage volontaire en collaboration avec le Programme national de lutte contre le Sida au sein de quelques écoles de la ville de Bunia, a-t-il,  il ressort que l’âge de l’infection a baissé parce que plusieurs filles âgées seulement de 15ans ont été dépistées positives au VIH/Sida.

La Journée mondiale de lutte contre le Sida édition 2020 était  placée au niveau national sous le thème « soyons solidaires pour vaincre le Sida d’ici 2030« , souligne-t-on. ACP/Fng/Cmf/GGK/Thd