L’ONG «MSF» met fin à ses projets dans le territoire de Fizi au Sud Kivu

0
213

Kinshasa, 02 décembre 2020 (ACP).- L’ONG internationale «Médecins Sans Frontières (MSF)» a mis fin à l’essentiel de son soutien à la fourniture des soins de santé dans les agglomérations de Kimbi et Baraka en territoire de Fizi, dans la province du Sud-Kivu, indique un communiqué de cette ONG remis  mercredi à l’ACP.

Le responsable opérationnel de MSF, Ellen van der Velden, justifie cette décision par plusieurs incidents de sécurité qui vise le personnel MSF dans le territoire de Fizi, la prévisibilité de nouveaux incidents et potentiels dommages graves inacceptables  pour MSF.

Cette décision, note le communiqué, intervient après le retrait d’une grande partie du personnel de MSF du territoire de Fizi en juillet dernier, à la suite de plusieurs incidents violents contre l’organisation.

Selon MSF, l’activité croissante des groupes criminels et armés dans tout l’Est de la RDC conduit à des violences et attaques continues contre les populations civiles à une échelle choquante, y compris des assassinats ciblés et des actes odieux, notamment de violences sexuelles.

Cela a un impact dévastateur sur des millions de personnes, coupées de leurs moyens de subsistance et forcées à se déplacer. En outre, de nombreuses attaques contre des organisations nationales et internationales sont à déplorer, y compris dans le territoire de Fizi.

D’après  le communiqué, MSF transférera toutes les activités menées à Kimbi et à Baraka aux services locaux du ministère de la Santé où l’organisation appuie la fourniture de soins de santé depuis avant de réaffirmer  son engagement à poursuivre et à soutenir d’autres régions du Sud-Kivu – comme à Kalehe à travers le suivi et la réponse aux urgences. ACP/Kayu/ODM/KJI